(Photo : Nordy - Sébastien Fleurant)
Archives
|

Sainte-Adèle : Les taxes augmentent de 4,84 % en moyenne

Par Simon Cordeau

Les propriétaires adélois paieront en moyenne 4,84 % plus de taxes municipales en 2024. Dû au nouveau rôle d’évaluation, la valeur des propriétés résidentielles a augmenté en moyenne de 67 %. Le taux de base des taxes foncières, quant à lui, baisse de 37,5 %, passant de 0,7659 $ du 100 $ d’évaluation en 2023, à 0,4787 $ en 2024. Cela représente donc 133,41 $ de plus en taxes par année pour une résidence évaluée à 496 458 $ en 2024.

Concernant les tarifs, celui de l’aqueduc diminue de 24 $, celui de l’égout augmente de 186,96 $, et celui des matières résiduelles diminue de 24 $. Le service à la dette pour l’aqueduc augmente de 127 $, et celui de l’égout, de 69,99 $. Aussi, le taux de taxe pour les immeubles non résidentiel et l’industriel est à 1,4509 $ sur 100 $ d’évaluation. La taxe sur les terrains vagues augmente également à 1,9148 $, afin d’inciter leurs propriétaires à construire, a précisé la mairesse.

Budget 2024

Lundi 18 décembre, le conseil municipal de Sainte-Adèle a adopté son budget pour 2024. Il s’agit d’un budget équilibré de 38 841 000 $. Au 31 décembre 2023, la dette payable aux contribuables s’élève à 39 880 242 $, soit 842 663 $ de moins qu’il y a un an.

Les citoyens étaient venus nombreux pour assister à la présentation du budget : la salle du conseil était pratiquement pleine. « Je le sais que c’est un sujet de préoccupation pour beaucoup de gens, étant donné qu’il y a un nouveau rôle d’évaluation pour les trois prochaines années », a souligné la mairesse de Sainte-Adèle, Michèle Lalonde.

« On a travaillé fort. Ça n’a pas été facile, parce qu’on vit dans une période inflationniste. Les coûts augmentent et notre marge de manoeuvre est assez restreinte. […] On estime qu’on a fait un travail très rigoureux et responsable, en essayant de respecter le plus possible la capacité de payer des gens. Pour arriver à un budget équilibré, on a eu à faire des choix difficiles. Il y avait des coupures qui nous arrachaient le coeur, mais on n’avait pas le choix », a indiqué Mme Lalonde.

« Je veux féliciter le conseil pour l’adoption de ce budget, qui a nécessité beaucoup de travail, d’imagination et de courage politique », a ajouté la mairesse.

Contexte difficile

Le budget a été réalisé dans un contexte difficile, a expliqué la mairesse. D’abord, certains revenus ont diminué. Les droits de mutation ont diminué de 332 380 $. Les droits sur les carrières ont baissé de 227 550 $. Et la cour municipale affiche un déficit de 199 700 $. D’ailleurs, des ajustements seront à faire avec les autres municipalités, a laissé entendre Mme Lalonde, afin de compenser ces coûts.

Ensuite, plusieurs dépenses ont augmenté. D’abord, les quote-parts à la MRC des Pays-d’en-Haut sont de 963 590 $ de plus. Le transport routier a augmenté de 875 648 $, en raison du coût de l’essence. L’entretien des infrastructures par les services des Travaux publics et de l’Hygiène du milieu représentent une hausse de 448 220 $. L’ajout d’employés pour l’Hygiène du milieu, fait en 2023, coûtera 211 920 $ de plus. On compte aussi 264 310 $ de plus pour le service à la dette, en raison de la hausse des taux d’intérêt. Enfin, la Sûreté du Québec coûtera 164 040 $ de plus, et les assurances, 89 420 $ de plus.

De plus, la municipalité a de nouvelles responsabilités données par Québec. La Ville de Sainte-Adèle devra par exemple gérer sept barrages qui se trouvent sur son territoire. Elle devra également constituer une réserve pour les terrains et infrastructures qui pourraient être mis hors service, comme un terrain contaminé. Cela représente des coûts additionnels pour la Ville.

PTI 2024-2026

Le conseil a également adopté son Programme triennal d’immobilisations (PTI) 2024-2025-2026. Pour 2024, les investissements prévus sont de 32,4 M$, dont 12,9 M$ en voirie, 10,9 M$ pour l’aqueduc et l’égout, et 6,7 M$ pour les bâtiments, entre autres. Rappelons que beaucoup de ces projets sont conditionnels à des subventions provinciales.

Parmi les projets majeurs prévus, notons la construction d’une nouvelle caserne de pompiers et d’une nouvelle bibliothèque. Pour l’aqueduc, il y aura l’ajout de postes de télémétrie ainsi que de génératrices aux postes de surpression. Les phases 2 et 3 du projet des Pentes 40/80 seront réalisées, ainsi que le bouclage de l’aqueduc sur la rue du Bourg-Joli, pour la venue d’un nouveau CPE.

Pour améliorer la sécurité routière, une traverse piétonne sera ajoutée devant la Place des citoyens, et le trottoir sera prolongé jusqu’à l’école A.-N.-Morin. Pour les parcs, on prévoit la réfection majeure du parc Claude-Cardinal, une nouvelle scène pour le parc de la Famille, et des nouveaux jeux d’eaux parc Claude-Henri-Grignon.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

2 Comments

  1. Jean Lelievre

    J’aimerais connaître les augmentations moyennes (en %) depuis 3 ans, est-ce possible d’avoir un reportage et des comparatifs à cet effet?

    Reply
    • pierre perron

      dans mon secteur(boull Radieux la hausse du de taxe est de 20% non pas 4% mon compte est passe de 2900 a 3700 sans compter la taxe scolaire et taxes d eau. soit 24%

      je n ai que l eau de la ville, pas d egout et pas de rue asphaltee…. je regarde ailleurs.

      Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *