pub de recyclage
Hotel-de-ville-SADL
|

Sainte-Anne-des-Lacs en bref

Par Marie-Catherine Goudreau

Quelques faits saillants de la séance du conseil municipal de Sainte-Anne-des-Lacs le 11 avril dernier.

Acquisition de camions pour les travaux publics

Le directeur général de la Municipalité, Jean-Philippe Gadbois, a fait une présentation concernant l’acquisition d’équipements pour les travaux publics et la voirie. S’en est suivi une période de débat entre les membres du conseil.

« Ramener les services à l’interne, c’est moins coûteux. Quand on est dépendant de la sous-traitance, on est dépendant d’un budget. Et quand on a explosé le budget, on ne peut plus rien faire », a souligné M. Gadbois.

Les points sous discussion concernaient l’acquisition d’un camion-benne 10 roues et d’un camion-benne 6 roues avec système de boîtes interchangeables. La majorité des membres a voté pour.

La conseillère municipale Virginie Lupan s’est opposée et affirmait que la présentation n’a pas été donnée aux conseillers avant la séance. « Nous ne sommes pas assez informés pour prendre une décision aujourd’hui », a-t-elle déploré. « C’est une question de transparence. »

« On est en train de se bâtir un Service des travaux publics. On répond à la mission de ce service », a renchérit la mairesse, Catherine Hamé Mulcair. 

Location court terme

Le conseil a également adopté trois règlements pour encadrer la location à court terme dans le but de « préserver la tranquillité à Sainte-Anne-des-Lacs », a expliqué Caroline Desrosiers, conseillère municipale. Le nombre de « Airbnb » autorisé par secteur a été modifié. Ainsi, tous ceux qui font déjà la location à court terme pourront continuer de le faire, mais il n’y aura pas de nouvelles places disponibles.

« Malheureusement, on a parfois des propriétaires de Airbnb qui sont plus problématiques. Des nuisances se sont démarquées pendant les dernières années », a expliqué Mme Desrosiers.

Subvention plein air

La Municipalité a accordé deux subventions à l’organisme Héritage Plein Air du Nord. La première est pour l’entretien des pistes et du territoire boisé pour une somme de 15 000 $. Puis, 47 000 $ seront remis à l’organisme pour l’achat d’un terrain cette année.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.