|

Entraide Bénévoles des Pays-d’En-Haut remercie ses bénévoles

Par Production Accès

Du 24 au 30 avril a lieu la Semaine de l’action bénévole. L’objectif est de souligner les efforts mis en place par les bénévoles canadiens. Entraide Bénévoles des Pays-d’en-Haut ne manque pas l’occasion pour remercier ses fidèles. L’association organise ce 27 avril un brunch et une conférence sur la « reconnaissance de soi ».

« Des personnes extraordinaires ». Entraide Bénévoles des Pays-d’en-Haut mène des actions caritatives depuis 42 ans. L’organisme propose d’aider les citoyens de la MRC à travers 17 services, totalement gratuits. Chaque année, près de 280 bénévoles réalisent un total de 50 000 services sur le territoire de la MRC. Ce 27 avril, un brunch est organisé au Club de Golf La Vallée, à Sainte-Adèle. Tous les bénévoles de l’association sont conviés à l’événement. « L’activité commencera à 8h45 », indique Danielle Corbeil, directrice générale. Cette année, un prix devrait être remis aux bénévoles les plus méritants. Les lauréats devraient recevoir un trophée.

Apporter la reconnaissance

« La coupe sera à l’image de Cécile Paradis, notre administratrice et cofondatrice », affirme Danielle Corbeil. À 98 ans, Cécile Paradis est toujours active au sein de l’association. En fin de matinée, une conférence sera donnée par Jacinthe Chaussé, écrivaine. Le thème du discours portera sur l’estime de soi. « Nos bénévoles ont la main sur le cœur. Il est important qu’ils prennent conscience que ce qu’ils font est fabuleux », soutient Danielle Corbeil.

« On est très proche de nos bénévoles », affirme la directrice générale. Chaque année, l’organisme essaie d’organiser trois ateliers pour remercier ses fidèles : activités prévues généralement à la rentrée en septembre, à Noël, et à l’occasion de la Semaine du bénévolat en avril.

« Depuis la création d’Entraide des Pays-d’en-Haut, on célèbre la Semaine du bénévolat. La COVID nous a empêchés de mener au complet nos dernières actions. Noël dernier, on a quand même réussi à organiser un concert à l’église de Saint-Sauveur », appuie-t-elle.

« Sans nos bénévoles, on fermerait boutique »

Le 21 mars dernier, l’Entraide Bénévoles des Pays-d’en-Haut annonçait reprendre son opération de « clinique de santé amicale ». Déployées dans 9 des 10 municipalités couvertes par l’organisme, le service est destiné aux personnes du troisième âge. Des infirmières bénévoles sont déployées sur le terrain pour assister les patients. « En général, la Municipalité nous prête des locaux pour qu’on s’installe ». Sont à disposition un tensiomètre, et un appareil pour mesurer le taux de glycémie.

« L’un des objectifs principaux est de créer du lien avec ces personnes âgées », affirme Danielle Corbeil. D’après elle, les seniors ont particulièrement souffert d’isolement pendant la pandémie de COVID.

« Nos infirmières sont là pour les rassurer, pas pour émettre un diagnostic médical complet. Elles peuvent papoter autour d’un café. Je pense que même un petit échange est important pour eux », conclut Danielle Corbeil.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.