|

Sortir des lignes de partis

Par Aurélie Moulun

Mardi dernier, le 20 septembre, la Ville de Saint-Colomban organisait une soirée de débat électoral des candidats de la circonscription d’Argenteuil.

Parmi les thèmes abordés, on retrouvait « l’aménagement et l’urbanisme, le rôle et la fonction de la députation, le poids politique des Laurentides et des villes au sein du gouvernement et le développement économique et les changements climatiques ».

Le débat était animé par M. Xavier-Antoine Lalande, maire de Saint-Colomban et préfet de la MRC de La Rivière-du-Nord. Celui-ci se dit d’ailleurs satisfait à la lumière du débat. « Le principal exercice était de leur permettre de s’exprimer », souligne-t-il. C’est pourquoi il a également invité la candidate du parti Démocratie Directe.

« À Saint-Colomban, on n’a pas voulu faire de discrimination en fonction des partis. Je pense que c’est important que tout le monde soit représenté et que tout le monde ait l’opportunité de partager ses idées. Pour nous, il n’y a pas de petits partis, de grands partis. Il n’y a que des idées et elles méritent d’être partagées », expliquait M. Lalande avant même le débat.

Le maire de Saint-Colomban souligne également qu’une centaine de personnes ont assisté à l’événement en direct. Une trentaine de personnes étaient sur place et environ 70 autres suivaient l’événement sur Facebook.

Les lignes de partis

M. Lalande en était à sa quatrième expérience à l’animation de débat. Avec ses dix ans d’expérience en politique municipale, il souligne tout de même que « le plus difficile était d’emmener les candidats à sortir de leurs lignes de partis ».

Pour les faire dévier des discours habituels, la Ville a choisi quelques questions centrées sur les candidats, leur personnalité et leur vision.

On a, par exemple, demandé à chaque candidat de se présenter et d’identifier le type de leader qu’ils considèrent être. Les candidats ont d’ailleurs été questionnés sur leurs connaissances du gouvernement qui pourront être utiles aux électeurs qui les choisiront.

« Mon travail ce soir, c’est de vous faire sortir de vos lignes de partis. Ce qui nous intéresse c’est : qui vous êtes comme personne, comment vous défendez vos idées, comment vous interagissez et comment vous répondez à la pression », déclarait M. Lalande lors du débat.

En première partie du débat provincial de la circonscription d’Argenteuil, la Ville laissait la place « aux futurs électeurs ». Entre 18 h 30 et 19 h 15, des élèves de 6e année ont pu également participer au débat posant des questions ayant été préalablement travaillées en classe.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.