Transparence à Sainte-Adèle: de la parole aux actes?

Transparence à Sainte-Adèle: de la parole aux actes?
Actualité

À la demande du procureur de Sainte-Adèle, les médias exclus des interrogatoires!

«Ainsi, la soussignée [NDLR La mairesse par interim Marlène Houle] et tous les membres du conseil ont adopté une résolution unanime à l’effet de vous donner accès aux informations essentielles de ces affaires judiciaires (…) La Ville de Sainte-Adèle appuie les citoyens et citoyennes qui voudront s’informer sérieusement de ces dossiers très complexes. Les dossiers judiciaires sont publics et peuvent être consultés au palais de justice.»

C’est écrit noir sur blanc sur le dépliant produit et distribué par la ville de Sainte-Adèle il y a quelques semaines et présenté aux médias en présence de Me Francis Gervais, procureur de la Municipalité. La Municipalité faisait «le point» sur les dossiers judiciaires l’opposant à l’un de ses citoyens. Pourtant… cette invitation à la transparence semble se transformer bien vite en vœu pieux. En effet, le rédacteur en chef d’Accès, souhaitant assister aux premiers interrogatoires du dossier opposant le citoyen Marc Lupien à la Municipalité de Sainte-Adèle, dans le but d’en rapporter la teneur aux citoyens, s’est fait mettre dehors de la salle, à la demande de Me Gervais.

L’ex directeur-général de Sainte-Adèle André Mongeau et le greffier Michel Rousseau subissaient alors leurs interrogatoires. Il est à noter que l’avocat du citoyen, Me Louis Brunet, quant à lui, ne s’est pas objecté à la présence des médias lors des interrogatoires.

Ceux-ci se poursuivent dès lundi.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X