(Photo : Chalets Scandik)
Les mini-chalets pourront accueillir de deux à six personnes.
|

Un projet écotouristique de 25 mini-chalets dès cet automne

Par Marie-Catherine Goudreau

La Municipalité de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson accueillera un nouveau projet écotouristique de 25 mini-chalets : Chalets Scandik. Ceux-ci seront situés à flanc de montagne entre la rivière Doncaster et le lac de la Croix.

« On trouvait l’endroit magnifique et on voulait répondre à un besoin de location d’hébergement qu’il n’y avait pas dans la région », nous explique Isabelle Jouin de Chalets Scandik.

En plus des mini-chalets, le site de 67 acres offrira aussi plusieurs activités récréotouristiques comme des sentiers pédestres ou de vélo de montagne, une plage naturelle, de la location d’équipements de loisirs et un espace pour les enfants. « On arrive en complément des activités de la région », affirme Mme Jouin.

Glamping quatre saisons

Les logements de style scandinave pourront accueillir de deux à six personnes et seront ouverts tout au long de l’année. « Il y a trois modèles différents et il y a de belles fenêtres pour qu’on puisse avoir une vue panoramique, peu importe l’endroit où l’on se trouve », souligne Mme Jouin. Les plafonds très hauts donneront une impression de grandeur et une mezzanine permettra des places supplémentaires pour dormir, ajoute-t-elle.

« Ce qui nous différencie, c’est que c’est une formule de prêt-à-camper, mais plus glamping. On va avoir des commodités comme des planchers chauffants, l’électricité et l’eau potable », explique Mme Jouin.

Chalets Scandik est maintenant à l’étape de la construction. Les sentiers sont conçus par les propriétaires eux-mêmes. « Mon conjoint et moi allons en forêt et on décide par où on va passer. C’est nous qui déterminons les emplacements des sentiers et des mini-chalets », ajoute Mme Jouin.

« On attend la fonte des neiges et les permis pour la construction des bâtiments. On prévoit l’ouverture de 10 mini-chalets pour le début de l’automne. » Le projet s’échelonnera sur trois ans pour la construction du reste des chalets.

projet écotouristique

Le site récréotouristique sera situé près d’un plan d’eau. Photo : Chalets Scandik

Appui de la Municipalité et du FEDT

Contactée à ce sujet, la Municipalité a affirmé que « le Service d’urbanisme est présentement dans le processus de réception et d’analyse des demandes de permis de ce projet en conformité avec [les] règlements municipaux ».

Le projet dans sa totalité a été accepté par résolution au mois d’août dernier.

« Les routes sont déjà construites. On attend seulement le permis de construction des chalets. C’est la dernière étape », explique Mme Jouin.

Chalets Scandik a également obtenu un financement du Fonds de développement des entreprises touristiques (FDET). « Grâce à ce futur centre de villégiature, nos visiteurs vivront une expérience unique, et c’est toute la communauté qui bénéficiera des retombées économiques de ce projet », a déclaré la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre responsable de la région des Laurentides et députée de Bertrand, Nadine Girault.

« Je suis ravie de constater que des liens sont déjà établis avec d’autres acteurs touristiques pour créer des forfaits. Cela démontre que notre milieu touristique est solidaire et déterminé à faire en sorte que notre région demeure une destination de premier plan », ajoute Mme Girault.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. J.Turcotte

    Je cherche un entrepreneur pour construire un mini chalet à Grenville sur la rouge. Est ce que vous pouvez faire celà?

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.