|

Une quarantaine d’enfants figurent dans le film « Mon cirque à moi »

Par Ève Ménard

Théâtre Royal

Plus de 40 enfants âgés de 6 à 14 ans provenant du Théâtre Royal ont participé au film « Mon cirque à moi », tourné l’été dernieret diffusé présentement dans les salles de cinéma. Les jeunes ont notamment été figurants lors des scènes où Patrick Huard, dans le rôle d’un clown professionnel, fait des spectacles.

 

Marie-Ève Lafond, présidente du Théâtre Royal et agente d’artistes, souligne que ceux-ci ont adoré l’expérience. « Ils sont très contents parce que nous les voyons beaucoup à l’écran », précise-t-elle avec fierté. Bien que l’expérience ait été très positive, il s’agissait d’un contrat exigeant. En effet, l’agente relève une particularité du film qui vient justifier la mobilisation d’autant d’élèves de son école de théâtre; les jeunes ne pouvaient pas se retrouver dans plusieurs scènes. Par exemple, s’ils étaient figurants lors d’un petit spectacle qui avait lieu dans une école, alors on ne pouvait pas les voir à nouveau dans un autre spectacle à l’extérieur.

Des pièces de théâtre transformées en films

La dernière année a aussi été synonyme d’adaptation pour Marie-Ève Lafond. Alors qu’en raison de la Covid-19, l’accès aux salles de spectacles n’était plus possible, l’école de théâtre a dû faire preuve d’ingéniosité afin de trouver une alternative permettant aux jeunes de poursuivre leur passion dans cette période plus difficile et de ne pas perdre le travail accompli depuis plusieurs mois. Ainsi, 5 des 10 spectacles prévus et normalement présentés sur scène devant une audience, ont été transformés en films. Un local est devenu une salle de tournage dans laquelle les élèves ont filmé leurs scènes devant un mur vert. Celui-ci leur a permis de demeurer au même endroit, tout en voyageant à l’écran à travers divers lieux grâce aux animations réalisées au montage par Pascal Thibeault, aussi engagé comme caméra-man. Ce dernier a dédié des dizaines et des dizaines d’heures afin d’offrir un résultat de qualité aux jeunes et à leur famille. « C’est de toute beauté », lance Marie-Ève Lafond. Cette dernière souligne qu’il s’agit d’un beau souvenir que les enfants pourront conserver. « Ils étaient vraiment contents. La plupart étaient même plus contents de faire ça que de faire la pièce de théâtre (rires). »

Un casse-tête

Le tournage a débuté lorsque les élèves ont pu remettre les pieds au théâtre, c’est-à-dire lors de la reprise scolaire du printemps. Et comme les écoles secondaires sont demeurées fermées, seuls les jeunes d’âge primaire ont pu prendre part à cette initiative. Il s’agissait tout de même d’un défi de taille autant pour les élèves que pour le monteur, considérant que les jeunes devaient tourner à deux mètres de distance et que Pascal Thibeault a dû rapprocher les personnages au montage afin d’obtenir un résultat sensé. Un réel « casse-tête », mais qui s’est soldé par un résultat impressionnant qui a rendu fière toute l’équipe et permis au jeunes de vivre une expérience différente et enrichissante.

Pour l’automne, Marie-Ève Lafond prévoit débuter des nouvelles pièces de théâtre, mais elle s’est assurée avec les clients qu’il n’y avait pas de problème à ce que celles-ci soient transformées en films dans l’éventualité d’une seconde vague. Peu importe, la présidente est confiante de pouvoir poursuivre ses projets d’une manière différente si le contexte l’oblige.

En bref

Le Théâtre Royal, situé à Saint-Jérôme, est une école privée de théâtre musical destinée aux jeunes de 5 à 18 ans. Sous la direction de Marie-Ève Lafond, bachelière en enseignement, l’équipe du Théâtre Royal utilise les arts comme moyen pédagogique dans le développement des jeunes.

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.