Visite du prochain hôtel de ville de Saint-Sauveur

Visite du prochain hôtel de ville de Saint-Sauveur
Actualité

Écologique, fonctionnel… visionnaire?

À la demande d’Accès le maire de Saint-Sauveur, Michel Lagacé, a accepté de présenter une viste exclusive du 1, place de la Mairie: le prochain hôtel de ville, dont l’ouverture officielle est prévue pour le début du mois de septembre.

L’état d’avancement des travaux permet déjà de se faire une bonne idée du résultat final.

Et la durée de la visite a permis également de recueillir quelques propos fort intéressant de M. Lagacé sur ses réalisations à mi-mandat.

Entrez!… Vous verrez, c’est impressionnant…
«Si je sais déjà que je vais briguer un second mandat comme maire de Saint-Sauveur, affirme Michel Lagacé, c’est que je sais aussi déjà que je vais arriver au terme de mon mandat actuel sans avoir eu le temps de réaliser tout ce que j’entrevoyais pour Saint-Sauveur… Le service public ne bouge pas au même rythme que l’entreprise privée!»

Pourtant, l’édification du nouvel hôtel de ville de la municipalité représente une réalisation importante, imposante même: «Avec ce bâtiment, nous sommes assurés de n’avoir pas à agrandir pour les 50 prochaines années, commente le maire. Si nous devons élargir notre équipe (qui compte actuellement une vingtaine d’employés), nous le ferons de l’intérieur; ce sera moins coûteux et plus esthétique.»

Justement, quels sont les coûts de cet édifice? 3 084 000 M$… Jusqu’à présent aucune augmentation ou révision n’a été nécessaire.
Écologie et intégration à l’environnement

Le 1, place de la Mairie sera résolument écologique: système de géothermie (à même les pieux structuraux), tunnel canadien de 200 pieds (permettant une entrée d’air tiédi l’hiver et rafraîchi l’été, de par son seul passage dans le sol) et éclairage s’adaptant à la luminosité provenant de l’extérieur pour économiser l’électricité; récupération de l’eau de pluie pour l’utilisation sanitaire… Même des douches ont été installées afin d’encourager l’usage de la bicyclette chez les employés comme moyen de transport pour se rendre travailler. Bien ancré dans l’actuelle tendance «environnementaliste», le bâtiment.
20 employés bien installés…

L’accès à l’hôtel de ville se fait par une grande et large allée, ornée d’une campagnule de 20 pieds de haut à son entrée, qui même à l’entrée principale de l’édifice, flanquée de deux colonnes. Dès que l’on pénètre dans l’édifice, l’on est saisi: plafond cathédrale, recouvert de bois, escalier et passerelle «ouverts», ascenceur, Salle du Conseil lumineuse (qui, précise le maire, ne sera pas offerte en location pour des organismes ou la tenue d’événements, les coûts de la conciergerie risquant d’être alors trop élevés), vue imprenable sur le mont Saint-Sauveur… Le tout largement fenestré et richement boisé, espace arrière étendu (il s’agit en fait de l’ancien dépôt à neige de la municipalité: «Nous ne savons pas encore ce que nous ferons de cet espace, dit M. Lagacé. Nous envisageons plusieurs options…»), etc…
«Il faut savoir que l’aspect écologique de la construction nous a permis d’obtenir une subvention gouvernementale, précise M. Lagacé. Et puis, en fait, la décision de déménager l’actuel hôtel de ville relève d’abord du premier Conseil municipal, élu suite aux fusions… Nous pouvons en être fiers.»

L’ameublement sera installé dans le nouvel hôtel de ville au cours des deux prochaines semaines. Le déménagement sera finalisé à la fin du mois d’août (les principaux services municipaux seront regroupés dans l’édifice). L’ouverture officielle se fera au début du mois de septembre. Une «ouverture au public» avec visite guidée sera offerte peu après.

ENCADRÉ

Surtitre : Tout en discutant

Titre : Réalisations et projets du maire de Saint-Sauveur
À l’occasion de cette visite du nouvel hôtel de ville, Michel Lagacé a tenu à faire le point sur quelques-unes de ses différentes réalisations, et sur ses projets à venir pour Saint-Sauveur.

Extraits.
«Le sentier de patin en forêt, derrière le chalet Pauline-Vanier, a eu beaucoup de succès dès con ouverture cet hiver. Nous allons progressivement poursuivre son développement à travers les arbres. Dès l’hiver prochain, en fait, nous en doublerons la longueur.»

«Pour nos saisons estivales, j’aimerais faire de ce même espace (celui du sentier de patin en forêt), un lieu de promenade un peu semblable au Jardin de Thémis, avec, le long des sentiers, des lieux, des endroits ouverts où les promeneurs découvriraient des plantes ornementales ou sculptées…»
«Le projet de la piscine municipale est toujours en marche. Elle sera située dans le garage jouxtant l’allée d’entrée du nouvel hôtel de ville. Ce projet-là est estimé à 1,5 MS.»
«J’ai été heureux et fier d’avoir rallié les maires Michel Plante (Morin-Heights) et Clément Cardin (Piedmont) au projet de l’Éco-centre, dont l’ouverture est prévue le 24 juin).»
«À Saint-Sauveur, nous voulions faire du recyclage une priorité, et nous avons réussi. En fait, ce service est offert maintenant sur l’ensemble de notre territoire, aux particuliers comme aux commerçants.»
«Il faut se rappeler que le nouvel hôtel de ville a été entériné par le précédent Conseil municipal. Mais, si je dois récolter des bêtises, je saurais aussi mettre en évidence les grands avantages (et à long terme!) que relocalisation offre à la population, notamment en terme de qualité des services municipaux…»
«Il faut se souvenir qu’à Saint-Sauveur nous avons réussi à maintenir l’un des taux de taxation les plus bas du Québec…»

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Actualité

X