Affichage bilingue : Morin-Heights ne lâchera pas!

Par Production Accès
Affichage bilingue : Morin-Heights ne lâchera pas!
Centre hospitalier d’Argenteuil (Photo : Antoine Gascon)

Françoise Le Guen

La municipalité de Morin-Heights s’oppose au changement d’affichage au Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil et demande au gouvernement de renverser la décision prise d’éliminer l’affichage de langue anglaise.

Et même si le Premier ministre François Legault soutient mordicus que la loi 101 doit être respectée, le maire de Morin-Heights, Tim Watchorn, et son conseil ne baisseront pas les bras. « Malgré la position ferme du gouvernement, on va tout faire pour garder l’affichage bilingue, mais il est clair qu’on a une bataille à mener. On ne lâchera pas! » Les membres du conseil municipal ont d’ailleurs adopté une résolution dans ce sens le 16 janvier. « On va l’envoyer à toutes les personnes concernées pour faire passer notre message au gouvernement », souligne le maire, précisant que l’affichage a toujours été bilingue à l’hôpital de Lachute.

Par ce geste, les membres du conseil de la municipalité, la seule de la MRC des Pays-d’en-Haut ayant le statut bilingue, appuient la position de leurs collègues de la MRC d’Argenteuil.

Investissement questionné

Morin-Heights ne voit pas comment l’investissement de sommes importantes pour modifier l’affichage serait bénéfique pour les deux communautés qui vivent en harmonie depuis de longues années. « Nous avons une clientèle bilingue très forte dans la région d’Argenteuil et dans la section ouest des Pays-d’en-Haut, et on est très bien desservi dans les deux langues à l’hôpital ! » Selon lui, « changer la signalisation est un très mauvais investissement pour un gouvernement qui veut diminuer le temps d’attente dans les urgences. On trouve que l’argent serait beaucoup mieux investi pour engager des médecins et mettre en place les cliniques d’hiver. Changer la signalisation, je ne pense pas que ça va amener quoi que ce soit au niveau du système de santé au Québec. »

Selon les membres du conseil municipal, l’affichage actuel respecte le principe de la prépondérance du français et n’a jamais posé de problème dans le passé. Enfin, la municipalité demande au nouveau gouvernement de respecter sa promesse émise lors de la campagne électorale de 2018 et de protéger les droits de la communauté anglophone en maintenant l’affichage actuel.

Notez que la résolution du conseil municipal de Morin-Heights, adoptée à l’unanimité, sera transmise à la députée d’Argenteuil, Agnès Grondin, à la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, à Mélanie Joly, ministre fédérale du Tourisme et des Langues officielles et au Premier ministre, François Legault, responsable du Secrétariat des Relations avec les Québécois d’expression anglaise.

Les faits

Rappelons que le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides annonçait il y a un mois que les panneaux bilingues installés à l’intérieur et à l’extérieur de l’hôpital de Lachute (Centre multiservices de santé et de services sociaux d’Argenteuil) seraient remplacés par un affichage en français seulement, pour se conformer à la Charte de la langue française.

Partager cet article

7
Laisser un commentaire

avatar
7 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
Eric RousseauAlain MichaudFrançoise Soucygaston BernierRoland LeBel Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Gilles Bellerose
Invité
Gilles Bellerose

M. Watchorm ; heureux que Vous ayez l ‘opportunité d’une bataille à mener .

À Ste-Àdèle , les commerçants non point eu cet atmosphère
pour le combat que Vous voulez mener . ( 2006 )

S . V . P .

SOUVENEZ – VOUS

Gilles Bellerose. 514.726.1553

Ce mercredi 23/01/19

Roland LeBel
Invité
Roland LeBel

Le gouvernement du Parti libéral du Québec a fait du français en 1974 la SEULE langue officielle du Québec. Dura lex, sed lex.

Roland LeBel
Invité
Roland LeBel

En 1974, le gouvernent libéral de Robert Bourassa a fait du français LA SEULE LANGUE OFFICIELLE DU QUÉBEC. Dura lex, sed lex.

gaston Bernier
Invité
gaston Bernier

Ne serait-il pas acceptable de garder l’affichage actuel tant qu’on n’en fera pas le ravalement ou des changements même si cela peut prendre cinq, dix ou vingt ans? Pendant ce temps, on se rappellera la trop forte domination ou influence de l’anglais.
(autre symbole entraperçue: “en attente de modération”; on ne peut pas être plus modéré que moi!)

Françoise Soucy
Invité
Françoise Soucy

Bravo à monsieur Legault! La Charte de la langue française doit être respectée et l’affichage doit être en français seulement. Les anglophones sont minoritaires au Québec, ne représentent qu’environ 5 % de la population mais disposent de trois universités: Mc Gill, Concordia et Bishop’s. Plusieurs hôpitaux sont anglophones également. C’est la communauté francophone majoritaire qui paie pour toutes ces institutions en plus des écoles anglaises (45% du budget du Québec est consacré aux services aux anglophones qui ne représentent qu’environ 5% de la population. L’anglais est suffisamment présent au Québec. L’affichage de la municipalité de Morin Heights doit être en… Lire plus »

Alain Michaud
Invité
Alain Michaud

Dura lex sed lex. Point final.

Eric Rousseau
Invité
Eric Rousseau

C’est un gouvernement municipal le gouvernement provincial lui demande de se plier à la législation québécoise provinciale . Qui a été fait par un gouvernement élu. Il est peut-être justement temps de respecter la loi. C’est qui qui paie pour ces enseignes. Le gouvernement provincial. C’est très francophobe de la part de MorinHeight… La loi c’est la loi. Si il veulent être récalcitrants… Coupure de services. Ste agathe est pas loin et St Jérôme aussi. Ce centre de service pourrait fermé centralisé ça a ste agathe des monts c’est à 15 minutes.