AGA de la SOPAIR : Une année sous le signe de la concertation

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
AGA de la SOPAIR : Une année sous le signe de la concertation
Bien au fait des nombreux défis entourant le projet de pérennisation des sentiers, les membres ont posé moult questions.

Une soixantaine d’amateurs de plein-air, bénévoles et professionnels engagés se sont déplacés pour l’AGA de la Société de plein air des Pays-d’en-Haut (SOPAIR) sous la présidence de James Jackson, le 21 mars dernier, à l’hôtel de ville de Saint-Sauveur.

 

Parmi les projets présentés, soulignons que la MRC avait mandaté la SOPAIR pour codiriger la réalisation d’une Politique de protection et d’accessibilité aux sentiers de la MRC, première en son genre au Québec. « Notre comité de suivi poursuit son travail afin que des actions concrètes soient issues de cette politique. Nous présenterons à l’automne un plan triennal et un modèle de gestion pour sa mise en œuvre », précise Marie-France Lajeunesse, directrice générale de la SOPAIR.

En plus de l’appui du conseil des maires, la SOPAIR compte parmi son conseil d’administration deux mairesses et un maire : Gisèle Dicaire, Nathalie Rochon et René Pelletier. « Le partenariat qui s’est formé entre les amateurs de plein-air et leurs élus est une clé pour la réussite de la conservation et du développement viable des infrastructures de plein-air dans la région », a souligné le président, James Jackson.

Postes en renouvellement

Catherine Rivard, représentante plein-air, et Éric Jolicoeur, représentant des terres publiques, ont conservé leur siège. Jean-Sébastien Thibault, représentant plein-air, et Alexandre Éthier, représentant des activités motorisées, ont annoncé leur départ. M. Thibault assure qu’à titre de directeur général du Parc linéaire le P’tit Train du Nord, il demeurera des plus actifs pour le développement récréatif dans la région. Mathieu Gaudet, agent de développement pour Plein air Saint-Adolphe-d’Howard remplacera Alexandre Éthier.

Demeure un poste vacant de représentant plein-air. Tout membre intéressé à siéger peut présenter son intention par écrit au : info@pleinairpdh.com avant le 18 avril.

Pour des infos sur la politique des sentiers : lespaysdenhaut.com

La SOPAIR en chiffres

La SOPAIR, c’est plus de 1 300 membres pleinairpdh.com

  • En 2018, 17 900 usagers ont visité le site www.pleinairpdh.com
  • 4 000, c’est le nombre d’éléments de signalisation qui ont été conçus et installés dans le cadre du Programme de Sécurité hors route pour les services d’urgence en milieux isolés du ministère de la Sécurité publique du Québec. L’organisme poursuivra ce travail colossal en 2019.
  • Tourisme Laurentides a accordé 18 000 $ à la SOPAIR afin de bonifier les équipements récréatifs et les aménagements dans les réseaux de sentiers non motorisés. Ces sommes ont permis de bonifier six sites récréatifs (Morin-Heights, Sainte-Anne-des-Lacs, Sainte-Adèle, Wentworth-Nord, Saint-Adolphe-d’Howard et Sainte-Marguerite-du-lac-Masson). Financé par la MRC des PDH, le projet de mise en ligne des réseaux de sentiers officiels se poursuit.
  • 2018 a aussi été témoin du lancement de la première édition du Guide des sentiers de vélo de montagne des PDH.

Pour consulter le bilan dans le rapport annuel : pleinairpdh.com

Des projets dans la mire

En 2019, les interconnexions municipales – notamment à L’Estérel et à Sainte-Marguerite jusqu’au parc linéaire –, les aides spontanées aux clubs de plein air selon les subventions disponibles et la poursuite du travail au niveau des terres publiques feront partie des priorités.

La planification stratégique afin d’encourager le développement et la saine cohabitation des usagers au cœur des sentiers demeure au cœur des préoccupations.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de