Agenda culturel

Photo de Martine Laval
Par Martine Laval
Agenda culturel

Des moments exceptionnels de musique vous attendent en spectacle et en disque en ce mois d’avril.

 

Susie Arioli, un grand rendez-vous jazz

Dans le cadre des Symphonies et viennoiseries du 14 avril, à la Place des citoyens de Sainte-Adèle, Susie Arioli, accompagnée de ses trois fidèles musiciens, convie les amateurs de jazz à un grand rendez-vous musical.

Ayant récemment fait ses débuts à titre d’auteure-compositrice-interprète, la grande dame du jazz présentera quelques chansons de son cru, en plus d’apposer sa signature personnelle sur plusieurs standards du jazz. Le pétillant quatuor interprétera certains classiques du « Great American Songbook», quelques extraits du prochain opus de la chanteuse – son 10e en carrière – ainsi que des succès tirés de son plus récent album, « Spring ».

Résolument swing, le répertoire rythmé et enjoué de l’artiste chouchou des Québécois à la voix envoûtante aborde le thème universel de l’amour avec une touche d’humour propre à cette réputée musicienne.

Le 14 avril à 13 h 30, à la Place des citoyens

Pour info : ville.sainte-adele.qc.ca/place-des-citoyens

 

Salebarbes, une créativité enlevante!

Le groupe Salebarbes, c’est Jonathan et Eloi Painchaud, Jean-François Breau, Kevin McIntyre et George Belliveau, cinq de nos meilleurs auteurs-compositeurs-interprètes qui se réunissent pour le plaisir de faire de la musique acadienne et cajun. Au-delà de la pilosité sous le nez et sous le menton qui leur sied d’ailleurs très bien, sachez toutefois que Salebarbes signifie plutôt la chambre où l’on entreposait la poudre à canon à une certaine époque.

Salebarbes, c’est un véhicule rêvé pour attacher les amarres du passé à la voilure du présent. C’est harnacher l’énergie brute et festive du répertoire cajun avec une dose d’humour teinté d’espoir, l’espoir de redonner un peu de fierté et le goût de fêter en français. Une sorte de réappropriation culturelle. Une déportation à l’envers. Une urgence de chanter à l’unisson ce « maintenant » qui s’effrite, notre culture qui se souvient à peine le voyage de notre langue, vaisseau qui tangue comme bouteille à la mer, porteur d’un unique message : « On n’est pas mort ! »

« Salebarbes me permet de renouer avec le public, d’étancher une soif profonde de chanter en français, et de puiser au fond de mes tripes, l’essence de ce pourquoi je fais de la musique. Aller à la rencontre des gens et leur donner ce que je sais faire de mieux, être sur cette scène qui m’a littéralement mis au monde. » – Éloi Painchaud, heureux citoyen des Laurentides.

« À quarante ans, je vis Salebarbes comme un privilège, celui de s’abreuver à même la source acadienne, de s’enjoyer, de faire de la musique et vivre du bon temps avec les amis ! » – Jean-François Breau.

Salebarbes sortira son premier album « Live au Pas Perdus », le 26 avril prochain.

 

Madile Puijalon, concert à deux pianos

Dans l’intimité de son salon de musique à Saint-Sauveur, Madile Puijalon offrira un concert à deux pianos, dans un programme riche en époques différentes. De J.S. Bach à l’époque de Darius Milhaud, vivez un moment unique de beauté musicale, un privilège pour les nombreux mélomanes des Laurentides.

Le samedi 13 avril à 19h30 et le dimanche 14 avril à 14h30.

Réservation nécessaire (nombre de place limité).

120, chemin Boyer, Saint-Sauveur . 450 227-3910

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de