Alizée Brien signe avec une équipe pro américaine

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Alizée Brien signe avec une équipe pro américaine

Cyclisme professionnel

La cycliste sur route de Saint-Jérôme Alizée Brien vient de franchir une étape importante de sa jeune carrière.

 

En effet, l’athlète de 20 ans a récemment signé un contrat professionnel avec l’équipe professionnelle américaine TIBCO, qui est basée en Californie.

 

Alizée, qui avait porté les couleurs de la formation québécoise GSD Gestion – Kallisto – Specialized en 2013, avoue qu’elle n’a pas été difficile à convaincre pour apposer sa signature au bas du contrat d’un an avec une année d’option, pour reprendre l’expression bien connue des amateurs de hockey.

 

«J’ai eu mes premiers contacts avec les patrons de l’équipe après les Championnats canadiens, en juillet dernier. Disons que j’étais plus contente que surprise. C’est vraiment une grosse équipe et une des meilleures au monde, alors je ne vois pas comment j’aurais pu recevoir une meilleure offre que celle-là.»

 

La cycliste mentionne avoir été séduite par le calendrier des courses auxquelles participe cette formation qui existe depuis 10 ans et qui a vu passer quelques Canadiennes parmi ses rangs, dont la championne nationale en titre, la Lavalloise Joëlle Numainville. Alizée s’est d’ailleurs renseignée auprès d’elle pendant sa période de réflexion.

 

«C’est mon premier véritable contrat professionnel, alors je voulais l’avis de plusieurs personnes. L’équipe participe à des épreuves non seulement au

Canada et aux États-Unis, mais aussi en Europe. C’est un calendrier parfait pour me développer en tant qu’athlète et

acquérir le plus d’expérience possible», poursuit celle qui sera encadrée par

l’ancienne olympienne canadienne Linda Jackson.

En confiance

L’an dernier, la Jérômienne a démontré qu’elle était un des plus beaux espoirs au pays en obtenant deux médailles, dont une d’or, aux Jeux du Canada de Sherbrooke, en plus d’avoir pris part aux Jeux de la Francophonie disputés à Nice.

 

«Je n’ai pas de craintes. J’ai déjà de bonnes années de compétitions derrière moi, sauf que je sais que ce seront des courses d’un autre niveau. Je vois plutôt ça comme la suite de mon développement», analyse l’étudiante en sciences biomédicales de l’Université McGill qui prévoit réorienter ses études en génie.

 

Rappelons qu’Alizée Brien est la deuxième athlète de la région qui sera membre d’une équipe cycliste professionnelle américaine après Maghalie Rochette, qui fera partie de la formation Luna Chix en vélo de

montagne. Autre point en commun entre ces athlètes: elles ont toutes les deux d’abord fait leurs classes en triathlon avant de bifurquer vers le vélo.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de