all new can it 9 mars 2011

Par Yves Guezou
all new can it 9 mars 2011

Quand homme blanc couper beaucoup bois

À l’heure où j’écris ces quelques lignes, la neige tombe à plein nuage dans ma cour. Encore une bonne bordée, pas fini le chialage et le pelletage. Mais la semaine dernière j’en ai vu deux! Il a suffi d’une journée ensoleillée, un thermomètre frôlant le zéro et hop: à quelques rues d’intervalle, j’ai aperçu deux gars chaudement vêtus mais la jambe bien blanche à l’air. Et ne vous y trompez pas, la date du 21 mars n’apporte rien à la venue du printemps: autant l’homme blanc coupant beaucoup de bois annonce la venue d’un rude hiver autant les premiers québécois à enjamber leurs culottes courtes provoquent l’éveil printanier de Dame Nature. Lâchez pas les p’tits gars vos mollets ont du pouvoir!  

 

La bière bonne pour les bêtes

Il existe à St-Jérôme une micro brasserie, Dieu du Ciel, où je vais volontiers noyer mes chagrins. Et, quand je n’ai pas de chagrins, je prends de l’avance sur ceux à venir, j’aime le préventif. Parmi ses brassins notables et originaux, Dieu du Ciel commercialise la Rescousse, une bière rousse de belle facture. Hors, son appellation de Rescousse revêt un aspect non négligeable envers nos amis les animaux: DDC (pour les intimes) reverse un pourcentage de la vente de cette bière à la Fondation de la Faune du Québec pour la protection du Carcajou, de la Rainette faux-grillon et du Chevalier cuivré. Quant une bonne cause s’ajoute à une bonne raison…

 

Oreille perverse

«Non mais t’sais, y m’dit qu’il était pas en amour, il voulait juste coucher avec moi genre. Ouais ben j’t’ais chez lui, dans sa chambre pis on a fait l’amour mais y avait pas de sentiments…» Un instant s’il vous plaît, je finis d’écouter ça et je suis à vous «Pis y m’a dit qu’il voyait une autre fille en ce moment mais j’m’en fous, y est cute pis c’est juste sexuel….» cette conversation cellulaire se déroulait dans la travée d’un autobus bondé, des dizaines de chastes oreilles profitant des dires d’une charmante jeune fille, rien de déluré dans son maintien ou sa personnalité. Dévoiler ainsi ses aventures intimes n’avait nullement l’air de gêner la damoiselle. Mais j’ai bien vu que, parmi les auditeurs alentour, se dessinait un nouveau penchant. Qu’une telle utilisation des conversations cellulaires allait provoquer l’apparition d’un nouveau genre de pervers: les ouisseurs.

 

Le sang bleu se vend toujours

Terre, arrête de tourner, nations hostiles cessez de guerroyer, misère et famine cessez votre emprise sur le monde: ce printemps nous sommes conviés au mariage princier! Conviés? Oui, ben quelque 2000 invités officiels mais environ un milliard de spectateurs pour la cérémonie télédiffusée ce 29 avril selon une source des plus informées: le journal à potins, vitrine de l’industrie de l’inutile, creuset des fabricants de rêves monnayables. Parlant monnaie, la pureté du rêve et de l’imagerie alentour le cèdent gentiment aux préoccupations bassement matérielles: les petites filles de tous âges, désirant s’approprier une infime partie du conte de fée, peuvent déjà se procurer la clinquante copie pastichée en faux zirconium à rabais de la bague de fiançailles de son Altesse Kate. Finalement la terre n’arrêtera pas de tourner. Vous allez voir que, la veille du mariage, l’essence à la pompe va en profiter à la hausse. Hey, ils se marient en carrosse! 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de