Amnésie générale

Par Josée Pilotte
Amnésie générale

Quel est le « tata » au gouvernement fédéral qui a eu la brillante idée de vouloir renommer le pont Champlain pour le pont Maurice-Richard? Me semble qu’on se cherche assez comme peuple, sans en plus vouloir briser notre mémoire collective ne trouvez-vous pas?! Je n’ai rien contre Maurice Richard, au contraire, Maurice «Rocket » Richard fait partie de notre histoire, il a été une figure inspirante et marquante pour plusieurs Québécois, mais vouloir les comparer (chose qu’on ne devrait absolument pas faire) serait à mon avis une grave erreur.

Même si pour plusieurs, Champlain évoque un pont avant un explorateur venu de France au XVIIe siècle, le fait de nommer une infrastructure sur laquelle passent des millions d’usagers, a au moins le mérite de rentrer dans la tête des gens. On nous l’a appris dans nos cours d’histoire au secondaire, Samuel de Champlain est l’un des fondateurs du Québec, un explorateur exceptionnel. Sans lui, il n’y aurait probablement pas eu de Maurice Richard, alors pourquoi subitement vouloir le reléguer aux oubliettes?

Je sais ce que vous allez me dire, Maurice Richard a marqué lui aussi l’histoire à sa façon, qu’il fût en quelque sorte la bougie d’allumage de la fierté francophone au Québec. Un Québec qui à cette époque était dominé par les Anglais et sous le joug de l’Église, je sais tout ça. Mais je trouve quand même que ça ne fait pas de sens. Pas plus que de se retrouver avec une polémique.

Qu’on veuille honorer la mémoire de Maurice Richard je suis d’accord, mais ne le faisons pas au détriment de notre histoire. Je me demande même si cela ne serait pas une tactique du gouvernement Harper pour nous attendrir en vue des prochaines élections.

Le Québec est un fervent amateur de hockey, émotif en plus comme cela n’est pas permis de l’être quand il est question du CH et de ses icônes. C’est une vraie religion. Cela ne me surprendrait donc pas qu’il y ait eu un «tata» de fonctionnaire pour penser nous prendre par nos sentiments pour quelques votes de plus. Qu’est-ce-que vous voulez, on est rendu là!

On est aussi rendu à se battre pour que la SRC (Société Radio-Canada) ne mette pas la clé dans la porte de son entrepôt de costumes, Le Costumier. C’est désolant de voir ainsi notre patrimoine et notre culture tomber sous le couperet des compressions budgétaires de notre télévision d’état, Radio Canada. Ceci est sans parler des nombreux emplois qui se perdront sous peu.

Je ne sais pas pour vous mais pour moi Fanfreluche, Sol et Gobelet, Bobino, ce sont des milliers de souvenirs collectifs qui disparaissent sans que nous ne puissions rien faire. C’est inquiétant, ne trouvez-vous pas? À l’instar de nos infrastructures, notre mémoire collective tombe en ruine. Triste constat. Notre gouvernement a-t-il l’intention de réécrire l’histoire du Canada et du Québec? Parce que jouer dans l’identité d’un peuple, je trouve ça carrément insultant.

Le pont Champlain, c’est plus que du béton et de l’acier, c’est un pont qui fait le lien entre le passé et notre avenir, entre les générations passées et futures. Le nommer ainsi est le symbole même de notre identité, je dirais même plus : de notre distinction. Avec Jacques Cartier, Champlain symbolise le fait français dans cette partie du monde. Nous en sommes les dignes héritiers et c’est notre devoir d’en préserver la mémoire. Et les 90 mille pièces de vêtements elles, sont plus que de la guenille dans le fin fond de Radio-Canada. C’est un réel musée vivant, les témoins même de notre histoire et de notre identité.

Connaître et vouloir préserver notre héritage, tout ça ne semble plus faire partie de nos valeurs. Sommes-nous à ce point rendus un peuple amnésique? Remarquez que cela ferait l’affaire de nos gouvernements.

Mon petit doigt me dit que Champlain et Bobino doivent se retourner dans leur tombe.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de