André Dagenais honoré pour l’ensemble de sa carrière

Par France Poirier
André Dagenais honoré pour l’ensemble de sa carrière

-Hommage à un bâtisseur-

Dans le cadre du Programme Bâtisseur de la réussite RONA 2021, le prix décerné à un marchand de longue date a été remis à André Dagenais pour ses 50 ans affiliés à Rona. « C’est un bel honneur, mais je ne suis pas une personne d’honneur », nous dit d’entrée de jeu André Dagenais.

Véritable institution à Saint-Sauveur, le magasin RONA H. Dagenais a débuté comme magasin général acquis en 1928 par Hormisdas Dagenais, père d’André.

« Nous étions neuf enfants, j’ai grandi dans l’entreprise. Dans les débuts, je me souviens que les gens venaient avec leurs chevaux. On avait une écurie, ils laissaient leurs chevaux et faisaient leurs emplettes dans le village. Même quand on s’est affilié à RONA, les gens continuaient de dire chez Dagenais. »

André Dagenais et son épouse Lise Rochon Dagenais posent avec leurs enfants Annie et Martin. Photo : Courtoisie

 

« Je ne me dirigeais pas vers une carrière d’entrepreneur, mais je venais aider mon père l’été puisque j’étais dans l’enseignement. J’ai fait mon cours classique, puis je suis allé à l’Université de Montréal pour ensuite commencer à enseigner la biologie. Un bon jour mon père m’a appelé, il avait vendu le magasin à l’aîné de mes frères et celui-ci trouvait ça difficile », raconte-t-il. « Mon frère et mon père voulaient me parler du magasin. »

« C’était pour moi comme si on voulait me parler des missions étrangères. J’étais chef de département en sciences. Avec mon épouse, on avait notre maison à Laval. Puis, je suis venu les rencontrer, j’ai dit ça à ma femme, qui est une fille de ville. Elle m’a dit : « Fais ce que tu veux, je vais te suivre. » » En 1971, il s’associait avec son frère Marcel et, quelques années plus tard, il devenait propriétaire unique avec le soutien de son épouse.

La fibre des affaires

Cinquante ans en affaires, c’est pour lui une question de passion, d’avoir toujours des projets, d’aimer le monde et d’aimer les gens de l’équipe.

« Nous étions sept au magasin quand j’ai commencé, aujourd’hui nous comptons 160 employés. Nous avons des employés de longue date. Plusieurs comptent plus de 30 ans de service. On les a toujours bien respectés. Ç’a toujours été comme mes enfants. Quand un quittait, cela me faisait quelque chose. Quelques-uns sont même décédés, je pleurais comme un enfant. », ajoute André Dagenais.

Le magasin Dagenais est l’un des plus vieux commerces du village selon lui. Il y a 50 ans, c’est devenu RONA, l’un des premiers de la bannière. « On a un autre magasin à Sainte-Anne-des-Lacs et j’ai eu celui de Saint-Jérôme. Quand Lowe’s est arrivé, j’ai vendu et on leur loue la bâtisse de Saint-Jérôme. »

Retraité à 78 ans, il en a 80 aujourd’hui. André Dagenais est à l’affût de tout ce qui se passe à distance. Le magasin, c’est son bébé après tout. Maintenant, ce sont ses deux enfants qui dirigent. Annie et Martin en sont les propriétaires et selon lui, ils ont beaucoup de talent. Philippe Beauséjour, le conjoint d’Annie, joue aussi un rôle très important dans l’entreprise.

« Je suis encore en forme et je vais au magasin de temps en temps, mais pas trop souvent. Je veux que les enfants aient le champ libre. Je suis très fier d’eux… »

 

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Langlois Pierre
Langlois Pierre
3 mois

Félicitations Mr.Dagenais ainsi qu’à votre épouse,vous le mérites beaucoup.la continuité est entre bonne main avec Annie et Martin

Gaetan Allard
Gaetan Allard
2 mois

Bravo MR. Dagenais,
depuis 8 ans nous sommes de nouveau Sauverois et je me fais un devoir d’encourager votre quincaillerie où je retrouve toujours un service impeccable. Aussi bravo à vos employés 🙌

Laforest Martin
Laforest Martin
2 mois

Une équipe en or, de loin le meilleur patron au monde!!

Lachance Mario
Lachance Mario
2 mois

Quelle belle histoire, quel bel accomplissement, très beau commerce. Votre « bébé » a bien vieilli, félicitation .