Animer la séance du conseil, un bébé dans les bras

Par Marie-Catherine Goudreau
Animer la séance du conseil, un bébé dans les bras
Catherine Hamé Mulcair a été élue par acclamation à la mairie de Sainte-Anne-des-Lacs. (Photo : Nordy)

Il y a 11 mois, Catherine Hamé Mulcair a pris la décision de se lancer à la mairie de Sainte-Anne-des-Lacs. Ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’un bébé l’assisterait lors de sa première séance du conseil.

« Ah! J’avais oublié de vous présenter un de nos conseillers. Le voilà, il s’appelle Louis ! », a dit la nouvelle mairesse en prenant dans ses bras son nouveau-né lors de la séance du conseil de jeudi dernier. Entrecoupée par quelques pleurs, la mairesse a su garder le cap tout au long de cette assemblée.

Conciliation et adaptation

Mme Hamé Mulcair a accouché de son deuxième enfant cinq jours avant d’être élue par acclamation. « La grossesse allait bien et mon équipe m’appuyait dans tout ça. Quand le bébé est né en septembre, je me suis dit que c’était beaucoup en même temps. »

« Je ne vous cacherai pas que ç’a été très difficile », confie la mairesse en entrevue avec le Journal au lendemain de la séance. Selon elle, il n’y a pas de formule pour soutenir les femmes en politique. Il n’y a pas de chaises berçantes, ni de table à langer dans les bureaux de la Municipalité, ce qui engendre des difficultés pour les femmes, croit-elle.

N’ayant pas eu la chance d’allaiter son premier garçon, elle tenait à allaiter celui-ci. « Je ne veux pas choisir. Je n’ai pas de congé de maternité et je le savais en devenant enceinte que je n’en aurais pas. » Elle n’a donc pas d’autres choix que d’amener son petit garçon là où elle va.

Mme Hamé Mulcair croit toutefois que « nous sommes chanceux de vivre dans une époque où l’on soutient et encourage les femmes ». Autant les conseillers que les citoyens et la Municipalité ont montré leur appui malgré la situation « inhabituelle », explique la nouvelle mairesse. « Je suis chanceuse, car j’ai un bon réseau de soutien. »

Ouverture des conseillers

L’équipe Catherine Hamé Mulcair a remporté trois sièges sur six au conseil de ville. Les trois autres conseillers, soit Virginie Lupan, Louis Dupuis et Sylvain Harvey, siègent comme indépendants. La mairesse n’a toutefois pas d’inquiétudes par rapport à ce conseil divisé.

« J’ai moi-même été conseillère indépendante lors de mon dernier mandat, donc je comprends très bien la position dans laquelle ils se trouvent. Il y a beaucoup d’ouverture, nous sommes tous là pour servir les mêmes citoyens de Sainte-Anne-des-Lac », souligne la mairesse.

Orientations

Parmi les dossiers prioritaires sur lesquels la mairesse souhaite se pencher figure l’accès à l’eau pour les citoyens. Le conseil a par ailleurs fait l’acquisition d’un terrain sur le bord du lac Guindon lors de la dernière séance. La Ville souhaite inscrire cette propriété dans un plan général pour l’accès à l’eau.

« Il y a à la fois les citoyens qui veulent un accès à l’eau et d’autres qui s’inquiètent des espèces envahissantes. Il faudra les consulter et regarder tout ça », souligne Mme Hamé Mulcair.

Depuis la pandémie, les gens se sont mis à marcher dans la municipalité. La sécurité des piétons est donc un aspect sur lequel la mairesse souhaite travailler. Un projet déjà entamé par le conseil précédant verra le jour cet été : les chemins Fillion et Fournel seront réaménagés pour qu’il y ait un accotement pour les piétons et les cyclistes. « C’est un énorme projet pour nous à Sainte-Anne-des-Lacs », soutient la mairesse. Près de 10 millions de dollars seront investis pour la réfection.

La question du logement est aussi prioritaire pour son équipe. « À Sainte-Anne-des-Lacs, on a une économie qui se développe. Mais nos travailleurs ne peuvent pas habiter ici parce qu’on n’a pas assez de logements abordables », constate Mme Hamé Mulcair.

Il faudra réviser la réglementation, explique-t-elle, pour permettre des constructions autres que des maisons unifamiliales. « Il va falloir qu’on s’inspire de ce qui se fait ailleurs dans le monde. […] On n’a pas le choix d’être ambitieux quand on va se pencher sur ces enjeux-là. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments