Antoine Menassa : Candidature controversée pour le Parti libéral

Par Marie-Catherine Goudreau
Antoine Menassa : Candidature controversée pour le Parti libéral

-ÉLÉCTIONS FÉDÉRALES-

La candidature d’Antoine Menassa dans Laurentides-Labelle soulève des questions de conflit d’intérêts, alors que le candidat a des liens avec le parti du président libanais Michel Aoun, selon une enquête menée par le Journal de Montréal.

M. Menassa est homme d’affaires d’origine libanaise. Jusqu’au 7 septembre dernier, il était président de la section montréalaise du Conseil d’organisations canadiennes libanaises. Selon l’article du Journal de Montréal publié le 8 septembre, ce conseil aurait des liens étroits avec le parti Courant patriotique libre de Michel Aoun, une figure contestée au Liban.

Le candidat a soutenu avoir quitté son poste de président de l’organisme le 19 août dernier, contrairement à ce qui est indiqué sur le Registre québécois des entreprises. Le site web de l’organisme montréalais est sous construction depuis mercredi dernier et était toujours inaccessible au moment d’aller sous presse.

« Ce n’est pas un organisme qui est contre quelqu’un, ni avec quelqu’un. […] M. Menassa a arrêté ses fonctions lorsqu’il a eu le feu vert du parti. C’est ce que le parti a demandé et c’est ce qu’on a fait », a spécifié Abir Chamoun, directrice de l’organisation de la campagne électorale du Parti libéral dans Laurentides-Labelle, en entrevue avec Accès mardi dernier. « M. Menassa n’est plus président depuis qu’il a fait sa candidature au Parti libéral. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments