Après 40 ans de vie politique Claude Cousineau passe le flambeau

Photo de Sandra Mathieu
Par Sandra Mathieu
Après 40 ans de vie politique Claude Cousineau passe le flambeau
Remise d’aide financière aux organismes de Ste-Adèle et Ste-Marguerite, le 5 juillet dernier à la Place des Citoyens.

Le député de Bertrand, Claude Cousineau, quitte la vie politique avec le sentiment du devoir accompli. Après une quarantaine d’années d’implication dans la région, dont une vingtaine au palier municipal en tant que conseiller et maire de Sainte-Lucie-des-Laurentides, et préfet de la MRC des Laurentides, et les autres 20 ans comme député du Parti québécois, il fait le point sur un grand pan de sa vie dont il est très fier.

Il se souvient comme si c’était hier de son enfance en plein air sur la terre familiale à Sainte-Lucie. Lorsque sa conjointe et lui font le choix de ne pas élever les enfants en ville, rapidement ils jettent leur dévolu sur ce village qui a vu grandir l’homme politique au fil des étés de sa jeunesse.

UN RICHE PARCOURS POLITIQUE

« Je me souviens clairement de la première étincelle qui m’a poussé à m’impliquer quand je suis arrivé dans la région », confie-t-il, ajoutant qu’il faisait alors carrière dans le domaine des sciences et de l’éducation. Rapidement, il fait partie du comité consultatif d’urbanisme et en devient le président quelques années plus tard. Il se présente ensuite comme conseiller et est finalement élu maire par acclamation et ensuite préfet par acclamation.

« Je l’ai eu facile, mentionne-t-il humblement. Par la suite, si je suis resté si longtemps, c’est selon moi grâce à mon empathie et à ma persévérance dans tous les dossiers, petits et grands. »

COURROIE DE TRANSMISSION

Cet homme engagé a certainement ajouté sa couleur à tout ce qu’il a entrepris et a su s’entourer d’une équipe qui tout comme lui ne baissait pas les bras au moindre défi. « Je n’ai rien accompli seul, renchérit M. Cousineau. Les projets et les dossiers qu’on a fait avancer étaient issus avant tout de la communauté, d’un groupe de citoyens qui y ont cru et qui se sont battus. Mon équipe et moi avons été la courroie de transmission pour progresser dans les étapes. »

EMPATHIE ET RESPECT

« Quand je regarde ma carrière politique, j’ai deux types de fierté : les actions plus tape-à-l’oeil et l’accompagnement pour faire avancer des dossiers de particuliers », explique-t-il.

En ce qui a trait aux infrastructures, M. Cousineau est particulièrement heureux d’être allé au bout de dossiers importants pour la région : le Centre de formation professionnelle de Sainte-Agathe, la construction et le déménagement du CHSLD de Sainte-Marguerite à Sainte-Adèle, et le terrain synthétique à A.-N.-Morin, pour ne nommer que ceux-là. Il espère de tout coeur que le dernier dossier sur lequel il a travaillé voit le jour, soit le terrain de soccer à Sainte-Agathe.

« Ma porte était toujours ouverte pour écouter les citoyens et les aider à débloquer des dossiers, qu’ils soient en santé, en culture ou en éducation », poursuit-il. Les dossiers privés ou auprès de petits organismes qui ne font pas nécessairement les manchettes ont été tout aussi importants pour M. Cousineau.

« Je dis souvent aux jeunes députés que le plus important, c’est de toujours travailler dans le respect de l’autre, et ce, peu importe l’allégeance politique, raconte cet indépendantiste dans l’âme. Je me considère avant tout comme un humaniste! J’ai été élevé à la dure dans Hochelaga-Maisonneuve où l’entraide entre voisins était coutume. Je suis près des gens et je crois que les citoyens l’ont toujours senti. »

M. Cousineau a bien l’intention de profiter de la retraite pour s’occuper de ses petitsenfants et prendre du temps pour sa famille et lui.

Remise de médailles de l’Assemblée nationale à deux bénévoles de Bouffe Dépannage de Ste-Agathe-des-Monts.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de