Aveladeen lance un album hivernal aux saveurs de Noël

Par Nathalie Deraspe

Le trio laurentien Aveladeen a procédé à la sortie de son deuxième album diman­che dernier au Centre culturel et communautaire de Prévost. Le multi instrumentiste Michel Dubeau nous en a dévoilé les saveurs quelques jours avant le lancement.

C’était bel et bien une ambiance de Noël qui flottait dans l’air du centre culturel et communautaire de Prévost la semaine dernière. L’après-midi idéal pour découvrir le plus récent travail d’Aveladeen, un trio qui prend véritablement plaisir à partager la scène ensemble.

Le mélange de pièces traditionnelles de Noël et celles évoquant les grands froids de l’hiver font bon ménage, comme le mariage des instruments, qui rappelle indéniablement une époque révolue. Certains apprécieront le classicisme des arrangements, épurés de tout ce qui pourrait être farfelu. De la musique à l’état pur donc, un retour à la tradition. Chacun y retrouvera un morceau de ses ancêtres, qu’ils soient Celtes, Français ou Anglo-Saxons.

Le conteur Michel Payer est venu enrichir l’après-midi d’une de ses histoires aux mille détours, une escale fort appréciée du public.
«L’idée de l’album est venue l’année dernière, après que le groupe eut fait plusieurs concerts de Noël, raconte Michel Dubeau, l’un des protagonistes d’Aveladeen. Cela a donné un répertoire métissé avec d’un côté, des incontournables classiques (Ça bergers, Greensleeves, etc) et des airs d’origine médiévale. Il y a même deux petites pièces autochtones dont le Huron Carol, composé par les Jésuites.»
«Quand je voi yver retorner» doit son titre à un texte trouvère du XIIIe siècle racontant les impressions d’un troubadour quant à l’arrivée de l’hiver. Malgré ses touches de Noël, l’album est avant tout un hommage à la saison froide. C’est pourquoi plusieurs pièces qui y figurent proviennent de Norvège, de Scandinavie et de Russie.

Fidèle à son habitude, le trio n’hésite pas à colorer chacun des morceaux choisis par quelques improvisations et arrangements bien sentis. Michel Dubeau est aux flûtes irlandaises et aux cornemuses, dont la gaïta espagnole, alors que ses complices Raoul Cyr et Benoît Chaput se partagent le bouzouki irlandais, les guitares, la mandoline et le bodhran (percussions irlandaises). La pochette est signée Sylvie Beaudoin.

L’album est disponible au www.123jam.com ou directement chez Michel Dubeau, qu’on peut joindre au 819-322-1047.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de