Ayawan : Perfectionner la simplicité

Par Simon Cordeau
Ayawan : Perfectionner la simplicité

À Val-Morin, sur le site de l’ancienne synagogue, se trouve une nouvelle microbrasserie encore discrète. Lionel Jansen et Alexandre Nault brassent ensemble depuis 10 ans, et travaillent sur leur projet depuis 7 ans. Mais ce n’est qu’en décembre dernier qu’ils ont ouvert Ayawan.

C’est l’odeur du feu de camp qui nous accueille à la microbrasserie. Il y a des bûches autour pour s’asseoir et des tables à pique-nique. Un quai donne accès à la rivière du Nord. Les gens du coin viennent faire leur tour en canot ou en kayak, raconte Lionel.

« On est deux gars des Laurentides. On a grandi ici, Alexandre et moi. On ne voulait pas un endroit avec pignon sur rue et très passant. On voulait un endroit un peu plus reculé. Ça nous ressemblait plus », illustre le copropriétaire.

Lionel fait affaire avec des restaurateurs et des traiteurs locaux pour nourrir ses clients, avec une préférence pour la cuisine sur le feu et la cuisine du monde (argentine, indienne, népalaise…). « Quand tu viens ici, tu prends le pouls du projet. Tu as une expérience complète. Ça se passe ici. Et pour ça, tu dois travailler tes produits pour offrir quelque chose d’unique, de qualité, et il faut que tu amènes une belle ambiance à l’endroit », explique Lionel.

Bâtiment neuf, longue histoire

En acquérant le terrain, Lionel et Alexandre devaient détruire l’ancien bâtiment, qui avait été abandonné puis repris par la Municipalité. « L’ancienne synagogue, ou l’ancien Théâtre du Marais, c’était une super belle bâtisse, qui avait énormément de cachet, une âme, une atmosphère quand tu entrais ici. Donc on s’est vraiment inspirés de l’ancienne place. On a gardé la même forme et la même orientation. » Toutes les pierres des champs de l’ancienne façade sont réutilisées pour le terrassement. Les tables à l’intérieur sont faites avec les lattes des vieux planchers de bois.

Lionel et Alexandre ont fait appel aux artisans locaux pour décorer leur microbrasserie. « C’est une artiste peintre de Val-David qui a fait la murale derrière les robinets, et une artiste céramiste qui a fait nos lampes. Mon père ébéniste et son acolyte ont fait les portes. »

« Des choses simples, mais bien faites. »

Ayawan brasse surtout des lagers, avec des recettes qu’ils peaufinent sans cesse. « On cherche une perfection, mais dans la simplicité. On veut une bière raffinée, facile à boire dans sa complexité. On essaie de perfectionner les styles qu’on aime. »

Dans mes coups de cœur, il y a la Phases alternantes, une pilsner allemande rafraîchissante, avec une finale juste assez sèche. La Une approche intuitive, une pale ale au houblon Chinook, est également un délice. Elle est juste assez houblonnée pour bien goûter les arômes résineux sans que l’amertume ne s’impose trop. « Nos bières sont houblonnées, mais avec finesse », indique Lionel.

Shawbridge se démarque

La microbrasserie Shawbridge, à Prévost, a remporté le prix de la meilleure English Style Pale Ale au Canada pour la Rivière du Nord, aux Prix canadiens de la bière 2021. Sur sa page Facebook, le propriétaire Hugues Néron a félicité Thierry Gautrin Molotchnikoff, Luke Farrell, Alain Boudreau et Olivier Gihoul pour leur belle réalisation.

Entrevue dans notre prochaine édition.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Loyola Leroux
Loyola Leroux
22 jours

Bravo de revaloriser notre passé