Benoit Perreault : Un homme de cœur, de parole et d’action

Par dyanebouthillette
Benoit Perreault : Un homme de cœur, de parole et d’action

Depuis qu’il a été élu avec une forte majorité en 2017, Benoit Perreault se donne corps, cœur et âme à son rôle de maire de Val-Morin. Le respect, l’ouverture et l’honnêteté étant au centre de ses valeurs, il se dit amoureux de sa communauté. Philanthrope, il affirme par ses actions sa volonté de bonifier la qualité de vie à l’intérieur de sa municipalité. « Cela semble paradoxal pour un maire de dire ça, mais il faut que tu aimes les gens. Il faut cultiver l’amour. C’est la base de tout », croit-il fondamentalement.

 

Troublé par le projet d’un promoteur immobilier appuyé par l’ancien conseil qui menaçait de défigurer son milieu de vie ainsi que celui de plusieurs autres citoyens, Benoit Perreault s’est senti interpelé par la politique. Homme d’action, il a réussi, depuis son élection, avec la complicité de son équipe de conseillers, à réaliser plusieurs changements positifs et améliorations dans la municipalité de Val-Morin, notamment l’augmentation des permis autorisant plus de constructions, de l’aide aux entrepreneurs désirant s’installer à Val-Morin, des projets de logements sociaux, etc.

Une communauté redynamisée

Redonnant un nouveau souffle culturel à la communauté, le cœur du village de Val-Morin a recommencé à battre. Ainsi la programmation a offert 39 activités en 2019. « Et cela c’est sans compter le théâtre du Marais qui fait 75 spectacles par année », souligne M. Perreault en indiquant que la culture est le meilleur moyen pour attirer plus de monde et redynamiser un village. « Avant il n’y avait que 4 jours d’événements par année », dit-il.

L’homme derrière le politicien

Marié depuis l’année 2000, mais en couple depuis  36 ans, et père de 3 enfants de 17 à 20 ans, il se dit encore très amoureux de sa femme. « Ma femme c’est mon modèle, c’est la personne la plus importante dans ma vie. Ma femme, ma famille, ma santé, le travail, c’est vraiment dans cet ordre-là. Je suis privilégié d’être en amour plus que jamais ».

Outre sa vie de politicien municipal, Benoit Perreault a un parcours professionnel impressionnant. Musicien de formation, il a étudié le Jazz. « J’ai fait de la tournée comme musicien. J’étais dans la vingtaine. Un de mes partenaires d’époque c’était Martin Fontaine. On a été élevé sur la même rue », raconte M. Perreault. Encouragé par sa mère, il a commencé à apprendre la musique à l’âge de 5 ans.

Plus tard, il a entrepris des études en communication interactive à l’UQAM. « Ce qui m’a amené à rencontrer un homme assez exceptionnel qui s’appelle Pierre Bourgault. Il m’a enseigné la communication orale, m’a fait rentrer à Radio-Canada. J’y ai fait des chroniques avec Marie-France Bazzo », raconte-t-il.  Il est allé également chercher une maitrise en administration et fait des études dans plusieurs autres domaines, notamment  en gestion de projets, gestion de changement, en qualité de services, en réingénierie de processus. « Je suis consultant en management et en gestion depuis l’âge de 29 ans et j’ai mon entreprise, mentionne-t-il. Je suis très créatif et je suis allé chercher des compétences plus analytique, plus cartésienne. Et j’ai fait comme un mixte entre les deux ».

 

Coups De Coeur De Benoit Perreault

Amateur de sport et de plein air, les coups de coeur de Benoit Perreault se situent dans la nature. « J’aime le parc régional  Val-Morin. C’est un terrain de jeu fantastique. Le P’tit Train du Nord, c’est extraordinaire. Nos lacs, nos montagnes, nos espaces verts c’est ça les Laurentides. C’est ça qui est à préserver. Le théâtre de la nature c’est ce qui m’interpelle le plus, c’est un bel outil vers le bonheur ».

Pierre Bourgault m’a enseigné 3 choses dont je me souviendrai toute ma vie. La première : Ne prends jamais les gens pour des cons. La deuxième : Parle de ce que tu connais. Et la troisième : À chaque occasion que tu as d’expliquer, d’enseigner et d’éduquer les gens, fais-le parce que tu vas élever tout le monde. Et cela va toi-même t’élever et les gens vont en être reconnaissant. Photo : Isabelle Michaud
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de