Bienvenue aux amateurs d’escalade de glace!

Photo de Thomas Gallenne
Par Thomas Gallenne
Bienvenue aux amateurs d’escalade de glace!

Réserve naturelle Alfred-Kelly

Conservation de la nature, de concert avec la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et ses nombreux autres partenaires, vient d’annoncer que la réserve naturelle Alfred-Kelly, sa propriété en plein cœur des Laurentides, est désormais accessible aux grimpeurs pour une pratique autonome, sécuritaire et responsable de l’escalade de glace. Un panneau d’information à propos des conditions d’accès a été installé sur le site en novembre 2013 afin d’assurer la protection du faucon pèlerin et de son habitat durant sa période de nidification.

 

«À seulement 60 km de Montréal, cette réserve est fréquentée depuis très longtemps et en toutes saisons. On permet donc l’accès à notre propriété, tout en tenant compte des habitats fragiles à protéger et en déterminant les activités et usages compatibles avec la conservation des milieux naturels», affirme Nathalie Zinger, vice-présidente de Conservation de la nature au Québec.

 

Conditions d’accès

Afin d’éviter tout dérangement des sites de nidification actuels et éventuels du faucon pèlerin, l’escalade de glace est permise jusqu’au dernier jour du mois de février. Seuls les secteurs de la Paroi école, des Diablerets, du Petit Diable et des Diablotins sont accessibles. L’accès au site et au stationnement se fait à partir de la gare de Prévost. Pour avoir droit de pratiquer l’activité, il faut être membre de la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade.

 

D’autres sports dont l’impact sur l’habitat du faucon pèlerin est faible sont également permis, comme la randonnée pédestre, le ski de fond et la raquette. Toutefois, l’escalade de roche, qui a des effets plus directs sur l’espèce en période de nidification, est interdite.

 

Un site à découvrir

Située en plein coeur des escarpements de Piedmont et de Prévost et d’une superficie de près de 500 ha, la réserve naturelle assure la conservation de milieux naturels exceptionnels et la sauvegarde d’espèces en situation précaire comme le faucon pèlerin. Grâce à la collaboration d’intervenants locaux et régionaux, cette réserve naturelle en terre privée est aussi accessible au public pour la pratique d’activités récréatives et de découverte de la nature ayant peu d’impacts sur les habitats.

 

Nommé en l’honneur d’un généreux donateur passionné des oiseaux et de la nature, ce territoire a été désigné réserve naturelle en 2012 par le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) qui a contribué financièrement à l’acquisition de cette propriété à des fins d’aire protégée. L’entente de reconnaissance établie avec le MDDEFP officialise le statut de protection du site, dont Conservation de la nature demeure propriétaire, et assure son inscription au registre des aires protégées du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de