Bilan d’une première saison prometteuse

par Ève Ménard
Bilan d’une première saison prometteuse
(Photo : Courtoisie)

Ciné-parc Belle Neige

En 1933, le premier ciné-parc de l’histoire ouvrait ses portes à Camden, ville du New Jersey. Idée innovatrice de Richard Hollingshead Jr., c’était au coût de seulement 25 cents que la population pouvait venir regarder les premiers films en plein air.

 

C’est près de 40 ans plus tard, en 1970, que le Québec rejoint enfin la tendance avec un premier ciné-parc à Saint-Georges-de-Beauce. En 1981, le nombre total s’élevait déjà à 43 dans la province. Malheureu-sement, dans les dernières décennies, plusieurs ont dû mettre fin à leurs opérations. Ainsi, aujourd’hui, il ne reste que 14 écrans et 6 ciné-parcs répartis dans la province dont un petit nouveau qui ouvrait ses portes le 24 mai dernier: le ciné-parc Belle Neige à Val-Morin.

L’ouverture

Alors que l’ouverture était initialement prévue pour le 17 mai, ce fut une course contre la montre pour compléter l’installation du premier écran à terme pour la soirée de première. Ce n’est que quelques minutes avant la projection du premier film que la machinerie s’est retirée, laissant même douter les premiers clients de l’aboutissement des travaux.

Serge Cournoyer, directeur du ciné-parc Belle Neige, admet que le tout a commencé « un peu rapidement et un peu en retard ». En effet, « la promotion et la visibilité du ciné-parc a commencé à se faire vraiment juste au début juillet », poursuit-il. Pourtant, la réponse de la clientèle était déjà assez bonne malgré le peu de publicité. C’est tout de même en juillet que la saison a réellement débuté alors qu’il qualifie ce mois d’extraordinaire pour le nouveau site. La mois d’août s’est même déroulé quelque peu au-delà de leurs espérance en ce qui à trait à l’achalandage.

Satisfait

Pour une nouvelle et jeune équipe, le directeur est extrêmement satisfait de cette première saison qui tire à sa fin. Au-delà des films et des revenus, il est surtout très fier du sentiment d’appartenance que tous les employés, autant à la billetterie, au stationnement qu’à la cuisine, ont su développer au cours de l’été. « Tout le monde voulait que ça fonctionne. Ils ont été en mesure de livrer la marchandise malgré le peu d’expérience qu’on avait dans le domaine. » Une visiteuse décrit ce nouveau ciné-parc à travers son aspect très « nordique »: « Il y a le côté très réconfort avec le petit feu. Il y a le côté très chalet de ski, le fun, douillet. »

Les commentaires se sont avérés positifs à 99,9% et c’est donc une saison prometteuse qui s’achève et qui met la table de belle manière pour l’été prochain. Pour l’instant, le ciné-parc Belle Neige restera ouvert du jeudi au dimanche jusqu’au 28 septembre, au moins.

Depuis le 8 septembre, une nouveauté s’ajoute à la programmation: tous les dimanches, ce sera dans la langue anglaise que seront diffusés les films, au plaisir de la clientèle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de