Bilan positif pour la Fondation médicale

Par Simon Cordeau
Bilan positif pour la Fondation médicale
L’équipe des Trésors de la Fondation reçoit les clients tous les vendredis et samedis. (Photo : Courtoisie)

Malgré une autre année pandémique, la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut affiche de nombreux bons coups dans son bilan de l’année 2021. Entrevue avec son directeur général, Daniel Desjardins.

D’abord, la bâtisse de la Clinique médicale de Sainte-Adèle a été vendue aux Dre Genevière Gauthier et Dr Philippe Melanson, qui s’occupaient déjà de sa gestion. « Pour eux, c’est un investissement à long terme. Ils sont propriétaires de la clinique et de la bâtisse, donc ils s’assurent de rester à Sainte-Adèle. C’est vraiment une bonne nouvelle », se réjouit M. Desjardins.

Sans le sauvetage de la clinique par la Fondation, en 2018, près de 15 000 patients se seraient retrouvés sans médecin, raconte M. Desjardins. « Présentement, 5 000 patients sont encore orphelins, mais la clinique est en recrutement de médecins. » La clinique est un groupe de médecine de famille (GMF) de niveau 1, et l’objectif est d’en faire une super-clinique d’ici quelques années, explique M. Desjardins. La présence de « super-infirmières » permet déjà de faire du sans rendez-vous, 5 jours par semaine. « Il n’y en avait plus depuis 15 ans! »

Dons d’équipements

« Notre objectif, c’est que les gens aient un service de proximité. On veut s’assurer du bien-être des patients, mais aussi des résidents, des travailleurs de la santé, de la population en général », explique M. Desjardins.

C’est pourquoi la Fondation fait des dons d’équipements variés, allant d’une civière pour le transport des bébés naissants… aux crampons pour les aînés. « La pandémie a beaucoup touché les aînés. L’organisme La Prévoyance des aînés voulait les faire sortir. On devait en acheter 500. Finalement, on en a acheté 1 500! On faisait un pacte avec les aînés : qu’ils sortent dehors au moins 10 minutes par jour, pour bouger. […] On veut être la courroie de transmission dans tous ces projets-là », souligne M. Desjardins.

Ces dons permettent aussi d’attirer des professionnels de la santé dans la région et de recruter des médecins. « Je parlais avec un médecin ophtalmologiste. Pour lui, ce n’est pas juste de vivre dans les Laurentides, près de la nature. Il veut aussi pratiquer avec des équipements à la fine pointe. Avec les équipements, on aide au recrutement », raconte M. Desjardins.

Pensée d’affaires

Ce qui fait le succès de la Fondation médicale des Laurentides et des Pays-d’en-Haut, selon M. Desjardins, c’est son approche. « Quand je suis arrivé en 2016, je me suis aperçu qu’on était différent des autres fondations. […] Même si on travaille pour une fondation, on le fait avec la pensée d’affaires. Sauf que l’idée n’est pas de faire des profits, mais d’améliorer les services de santé. »

Il donne en exemple les Trésors de la Fondation, qui revend à bas prix les articles usagés donnés par la population (vêtements, meubles, livres, disques, etc.) « Ça nous permet de garantir aux gens que 100 % des dons faits à la Fondation vont à la santé. Tous les frais fixes, comme les salaires, les assurances, le chauffage, les réparations : tout est payé par les trésors. »

La Fondation a aussi inauguré cette année la salle Michel Rochon, nommée en l’honneur de son président. La salle multimédia peut être louée par le public pour des réunions Zoom, des formations, etc. « Ils n’ont même pas besoin de leur iPad! », explique M. Desjardins. La location est à moitié prix pour les organismes à but non-lucratif (OBNL).

Le don d’un terrain à Mont-Tremblant, à l’intersection des route 117 et 327, permettra également de nouveaux projets pour la Fondation.

« On fera une annonce plus tard cette année. Mais je peux vous dire que ça va améliorer grandement les services de santé pour le grand Mont-Tremblant. »

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Gilles Bellerose
Gilles Bellerose
14 jours

Félicitations à VOUS tous .

Salut , Michel Rochon .

Gilles Bellerose .