Nouveau directeur général de la corporation du parc linéaire du P'tit Train du Nord

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Nouveau directeur général de la corporation du parc linéaire du P'tit Train du Nord

Jean-Sébastien Thibault dans le siège du conducteur

La Corporation du parc linéaire du P’tit Train du Nord a annoncé le nom de son nouveau directeur général. Figure bien connue dans le milieu du plein air, Jean-Sébastien Thibault a obtenu le poste. Cet ancien commerçant était coordonnateur des activités hivernales du parc au cours des derniers mois et son travail a visiblement été concluant pour qu’il soit le choix du comité de sélection.

Utilisateur régulier depuis la création du parc, il a été un des copropriétaires de la boutique Espresso Sport située dans l’ancienne gare de Mont-Rolland pendant plus de 15 ans. S’il connaissait déjà la place qu’occupait le parc linéaire auprès de la population locale et touristique, les derniers mois passés sur le terrain l’ont convaincu qu’il pouvait en faire encore plus.
« J’ai côtoyé les usagers du parc linéaire sur une base quotidienne, que ce soit en ski ou sur les médias sociaux. Je me suis rendu compte que leur préoccupation d’améliorer ce joyau était importante. Pendant plus de 10 ans, on a parlé des retombées récréotouristiques. De mon point de vue, elles représentent la moitié et l’autre moitié est la qualité de vie des citoyens. Et ça, ça ne se calcule pas. »
Celui qui aura aussi sous sa responsabilité la gestion du Corridor aérobique avance que s’il n’avait pas senti l’appui des élus locaux, ce poste ne l’aurait pas intéressé.
« Je vois que les élus veulent tout faire pour que ça fonctionne. Le succès sera là si tous les acteurs du milieu, ainsi que les utilisateurs, travaillent au développement du parc de Mont-Laurier à Bois-des-Filion et de Morin-Heights à Amherst. Mon travail sera de coordonner tout ce monde. »

Les prochaines étapes

Le nouveau directeur général a annoncé ses couleurs. La première étape sera de préparer son équipe de collaborateurs. Ensuite, régler les dossiers urgents (ex. : endroits dangereux où la surface et le drainage des pistes ne sont pas adéquats) et, finalement, mettre en place un plan d’action et de garder le cap. La nouvelle subvention de 290 000 $ accordée par le Gouvernement du Québec pour la Route verte sera investie sur le terrain.
La qualité de la surface demeure le point le plus important des utilisateurs selon lui. « Les gens veulent une surface agréable. L’entretien sera sous la responsabilité des MRC. La Corporation aura un employé en génie civil qui supervisera le parc linéaire et le Corridor aérobique cinq jours par semaine pour s’assurer que les travaux sont uniformes et identifier les endroits où exécuter les prochains travaux. Ça ne se faisait pas avant et ça, c’est une excellente nouvelle! »
Et qu’arrivera-t-il si un glissement de terrain se reproduit semblable à celui survenu à Piedmont au printemps 2013 ? « On doit prendre les moyens pour analyser les secteurs dangereux et de faire les travaux. Il y a une très grande ouverture du côté des MRC pour régler ce problème rapidement. »
Au-delà des premiers gestes qui seront posés, l’Adélois a aussi une vision à plus long terme. « Je me demande à quoi ressemblera le parc dans 15 ou 50 ans. Qu’on le veuille ou non, il y aura plus de constructions et la densité va augmenter aussi sur cette artère. »
Cela nous renvoie quelques années en arrière à l’époque où un promoteur immobilier voulait faire passer une rue à travers le parc au sud de la rivière Doncaster à Sainte-Adèle. Plusieurs citoyens, dont M. Thibault, avaient fait des demandes auprès des autorités pour que le parc soit protégé, ce qui fut fait.
« Les développeurs ont compris l’importance de protéger cette infrastructure. C’est un argument pour ceux qui vendent leur maison qui est à proximité. C’est rare d’avoir une telle infrastructure qui rejoint tout le monde. Notre succès sera l’expérience qu’auront les utilisateurs », de conclure celui qui se réjouit que son nouveau poste lui permettra aussi de faire bouger les gens.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de