Bon pour Pitou… pas bon pour Minou, vraiment?

Par Josée Pilotte
Bon pour Pitou… pas bon pour Minou, vraiment?

La dinde de Noël est enfin bien digérée. On a vu la parenté, on a bien rigolé, les bonnes résolutions sont prises, enfin presque… Personnellement, je suis prête pour une nouvelle année, et vous?

 

J’ai retrouvé à mon retour au boulot, la même pile de dossiers sur le coin de mon bureau comme quoi plus ça change, plus c’est pareil. D’ailleurs à ce sujet, je me suis permise entre deux bouchées de tourtière, de faire ma petite enquête sur les préoccupations de mon entourage et la perception de leur milieu de vie. Quelle ne fut pas ma surprise de constater qu’ils s’en foutaient totalement.

 

– Pis André, es-tu content de tes élections?

– (…)

– Toi Sophie, tu en penses quoi de la ligne d’Hydro qui risque de tout saccager notre paysage?

– (…)

– Et vous monsieur Michaud, vous en pensez quoi du power center/méga centre commercial de Piedmont?

– (…)

 

Une fille s’essaye.

 

J’ai opté à partir de ce moment très précis de prendre des vacances de mon job, et de me bourrer la face de tartes au sucre plutôt que de faire ma «Janette veut savoir», même si je dois avouer que ça me décourage de voir le désintérêt des gens pour le milieu dans lequel ils vivent. Je vais finir par donner raison aux élus qui disent que ce que les citoyens veulent, c’est un compte de taxes bas, des rues bien nettoyées et des poubelles ramassées aux deux semaines. Point barre!

 

Mais comme j’ai une tête de cochon, et que la Janette n’est jamais très loin en moi, je continue au grand dam de certains à marteler mon argumentaire sur la nécessité de s’impliquer dans sa communauté et de connaître nos enjeux. Qu’est-ce que vous voulez, c’est plus fort que moi!

Alors commençons l’année en beauté et parlons du power center/méga centre commercial de Piedmont, si vous le voulez bien.

 

Après plusieurs discussions, j’en suis venue à la conclusion que les gens ne saisissent pas les enjeux de ce dossier.

On se fait rabâcher par la municipalité de Piedmont que le dossier est un dossier local et qu’il est d’ordre privé.

Privé pourquoi?

Parce qu’il s’agit d’une transaction d’un terrain qui appartenait à MSSI qui l’a vendu au Groupe Verdier.

Et pourquoi MSSI a vendu son terrain?

Parce que l’opposition à l’époque, menée par l’équipe Cardin, est montée aux barricades pour empêcher la réalisation d’un projet de parc d’attractions avec montagnes russes. On s’entend, les structures dépassaient de plusieurs mètres la hauteur maximale permise par les règlements d’urbanisme et le projet aurait nécessité une modification de zonage. Mais n’est-on pas encore aujourd’hui devant un projet qui nécessite un changement de zonage? En quoi ce projet commercial répondrait plus aux besoins de la région qu’un projet récréotouristique qui collait plus à la vocation régionale? Pourquoi ce qui n’était pas bon pour Minou à l’époque, serait bon pour

Pitou aujourd’hui? La vocation de notre

région a-t-elle à ce point changé, au

point de devenir une pâle copie de

Boisbriand/Laval/Rive-Sud?

 

MSSI se retrouvait donc avec un terrain qui ne collait plus à ses activités commerciales, et il l’a donc vendu.

De plus, dans l’acte de vente,  il y avait une clause à l’effet que le promoteur ne pouvait pas implanter d’activités entrant en concurrence avec celles de MSSI, ce qui à mon avis est assez logique. À partir de là, mettons-nous à la place de Verdier: quelles sont ses options? Regardez l’herbe pousser?

Il demande donc un changement de zonage qui jusqu’à ce jour n’a pas encore été émis par la municipalité.

 

Jusque là, il y a une cohérence dans toute cette affaire. Et le problème n’est ni MSSI, ni Verdier qui ont suivi leur logique d’affaires. Le problème est ailleurs.

Le problème est le manque de vison et de leadership de la part de la municipalité de Piedmont et peut-être même de la MRC des Pays-d’en-Haut.

 

Comment se fait-il qu’en 2014 on nous mette encore devant des faits accomplis? Comment se fait-il qu’il n’y a pas eu de consultation publique à savoir si on a besoin d’un méga centre de plus qui aura des impacts majeurs sur le tissu commercial régional, sur l’économie locale de nos villages? Et je ne parlerai pas ici de l’impact sur notre identité, notre vocation, notre signature, c’est-à-dire champêtre voire alpine.

 

Certains ont commencé à faire l’exercice et en sont venus à la conclusion que potentiellement ont pourrait rentrer les trois centres commerciaux de Saint-Sauveur

suivants: les Factoreries, les Galeries des Monts/Provigo et la Galerie des trois

Villages, où il y a le Métro, sur le terrain des Cascades d’eau de Piedmont. Bref, vous comprenez que c’est immense!

 

Alors si c’est vrai, la MRC a t-elle évalué l’impact sur la région, sachant que la municipalité de Piedmont n’a semble-t-il pas l’obligation de le faire?

 

Vous savez dans toute cette affaire, ce n’est pas de savoir si c’est un bon ou un mauvais projet, mais plutôt de savoir si c’est un projet qui répond aux besoins, aux attentes, aux valeurs des citoyens qui sont venus s’établir dans la région pour ses qualités intrinsèques: la nature, les petites communautés, la quiétude…

 

À moins que je me trompe, mais je ne crois pas que nous voulons voir nos villages dépérir pour assouvir notre besoin de consommation, non?! Et à moins que je me trompe encore, mais n’y a-t-il pas un MÉGA centre commercial qui verra le jour au printemps à Mirabel, à moins de 20 km d’ici?

 

Puisque comme citoyen on n’a pas un mot à dire, peut-être serait-il bon avant que la pépine donne son premier coup de pelle et qu’il ne soit trop tard, que la MRC revoit sa vision d’ensemble sur son schéma d’aménagement et prenne ses responsabilités dans ce dossier qui je le répète concerne notre région!

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de