Bonjour la police!

Par Josée Pilotte

Qui? Bons citoyens Bad Cop

Quoi? Théâtre absurde et Caméra cachée

Quand? Vendredi en 12, 8h30 du mat’

Où? Frontière Saint-Sauveur / Piedmont.

Comme un mauvais vin, ça bouchonne rue Principale.

Le spectacle a mauvais goût, il est saisissant: vu d’ici, une voiture sur deux s’arrête au bord de la chaussée. «Curieux», me suis-je dit.

Mon tour venu, j’ose me remettre un brin de «gloss» avant de baisser ma vitre et de battre des cils: «Quelque chose ne va pas m’sieur l’agent?!»
– Êtes-vous en chicane avec votre balai à neige, ma p’tite dame?
– ????

De kessé?! De quoi parle-t-il? Est-ce une mauvaise blague? Où est le kodak?

Moi, star, déjà?

Dois-je rappeler à cet homme en uniforme que le «talk of de town» de l’heure, c’est justement cette neige qui fait défaut? Et puis qu’on n’appelle pas ça de la neige, mais de la «neigette», que franchement il n’a pas lieu de faire toute cette mascarade pour quatre gros flocons de cette chose blanche.

Comme vous savez, on ne discute pas avec un homme de loi, on s’exécute. Ce que je fis avec empressement!

Y’a rien comme faire partie du show!

Saisissant je vous disais. Comme dans un ballet aérien, virevoltent les balais autour de cette majestueuse neigette. Non loin, les baguettes en l’air d’un Policier sifflant plus qui ne crie je ne sais quoi. On pourrait presque croire assister à du théâtre absurde!

Mais où es-tu donc Marcel? Ne suis-je donc pas en plein tournage de «Surprise sur prise»?

Blague à part, y se passe-tu quelque chose avec la police? Messemble qu’y sont comme Dieu: partout, même dans les situations les plus anodines, voire les plus ridicules. En tous cas, sont sûrement en pleine négo, pour chercher (maladroitement d’ailleurs) à gagner des points en faisant acte de présence auprès de la population – on la fait-tu notre job?

Faut rien avoir à faire un vendredi matin, quand les honnêtes citoyens vont travailler.

Je sais, vous allez me dire qu’au moins ils ne distribuaient pas de contraventions, vos allez me dire que c’est toujours payant de faire de la prévention et de la police de proximité, parce que, oui, c’est révoltant d’être aveuglé par un «taouin» qui ne déneige pas sa voiture… Ben oui, vous avez raison…

Puis entre vous et moi, un homme en uniforme qui s’amuse à faire le chef d’orchestre, ça

fait toujours son effet.

KIA-t-il là?

Pour poursuivre dans l’absurde, vous avez entendu les réactions à la publicité Kia, de la part de la «pudique» députée péquiste Jocelyne Caron: hiiiiiii!, la madame est indignée rare! Comme certaines associations féministes. On n’a pas l’indignation un peu facile là? Il me semble que cette publicité, au contraire, fait voler en éclats tous les stéréotypes: la nana, elle a du pouvoir, elle assume sa sexualité, elle exerce un métier non conventionnel, elle a de l’assurance et disons-le, elle est vachement bien foutue… Alors dites-moi; il est où le stéréotype? Peut-être dans le «rappel à l’ordre» masculin de son boss.

D’ailleurs je trouve ça marrant parce que je suis une féministe dans l’âme; pourtant, pour ce combat-là, désolée je n’embarque pas. Pis c’est d’la pub, quand même!

Et ne m’écrivez surtout pas pour me demander si l’inverse me choquerait aussi peu. Je vous le dis drette là: et bien oui, l’inverse me choquerait. Fin de la discussion.

Il faut choisir ses guerres comme on dit. Ne serait-il pas préférable pour nous, féministes, de prendre position officiellement dans les dérapages possibles des «écoeurements raisonnables»? Vous savez, les maris qui refusent de faire soigner leurs femmes, qui préférent les voir crever plutôt que de voir l’œil d’un «inpur salir l’objet de leur contrôle», qui préférent voir mourir en couche la mère de leurs enfants, enfants qui ne verront jamais le jour because aucune femme-médecin n’est disponible sur l’étage d’obstétrique, etc, etc, etc… Je ne dis pas que les dérapages risquent toujours de se révéler aussi extrêmes. Mais, selon moi, même pas besoin de se rendre jusque là pour qu’il soit nécessaire sinon d’élever la voix, du moins de s’inquiéter, d’interroger publiquement. Rien que le port du voile, ce qu’il représente, ce à quoi il renvoie, ce qu’il «voile» véritablement aurait dû interpeller plus fortement et plus rapidement le mouvement féministe. Les derniers sondages indiquent clairement un ras-le-bol de la population à cet endroit… Dès lors, il faut affirmer clairement que l’on refuse de s’engager plus loin et surtout plus longtemps dans cette voie. Le pouvoir politique doit recevoir un message sans équivoque… et y donner suite rapidement… parce qu’après, reculer risque de s’avérer impossible.

N’est-ce pas là un combat plus essentiel, louable, vital?… Vous avez dans la balance l’image (qui pour moi n’est même pas en cause), avec Kia, qui vous scandalise et, de l’autre, la (sur)vie de nos acquis, nos droits et nos libertés, avec les accommodements raisonnables, qui nous ont laissé trop longtemps muettes.

Certains combats devraient nous faire réagir plus rapidement…

Non, l’absurde ne tue pas. Mais bordel qu’il nous vole du temps.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de