|

Ce qu’on doit savoir sur le fatbike

Par Marie-Catherine Goudreau

Tout ce que vous devez savoir sur le fatbike.

Les bienfaits sur le corps

Profiter du plein air tout en se tenant en forme, c’est ce que le fatbike permet d’offrir en hiver. D’abord, en pédalant sur une surface plus molle, la neige, le travail des jambes est augmenté et il faut déployer plus d’efforts pour parcourir une distance. Résultat : les muscles des jambes se développent et permettent une amélioration quand l’été arrive.

L’équilibre est aussi amélioré, encore plus que par le vélo normal. Comme la neige est une surface qui peut être glissante, il est nécessaire d’avoir un bon équilibre et de garder une cadence régulière. En améliorant la coordination, l’équilibre et la force musculaire, le vélo permet aussi de réduire les risques de chutes, surtout chez les personnes âgées.

Sans compter tous les bienfaits sur la santé mentale et le sentiment de bien-être, le vélo apporte plus d’énergie, moins de fatigue, un meilleur sommeil et un bon système immunitaire.

Sources : bicyclesquilicot.com  |  fillesdebois.ca

Photo : Josée Pilotte


Où louer dans la région

On le sait, les équipements de plein air sont pratiquement épuisés dans tous les magasins du Québec cette année ! Toutefois, des entreprises de la région continuent de faire la location de fatbikes, au plaisir de ceux qui voudraient s’y initier. En voici quelques-uns :

  • Parc du Domaine Vert (Mirabel)
  • Centre de ski de fond le Gai Luron (Saint-Jérôme)
  • RST VÉLOSPORTS (Prévost)
  • Espresso Sport (Sainte-Adèle)
  • Mont Avanlache (Saint-Adolphe-d’Howard)
  • Roc & Ride (Val-David)
  • Centre Aventure du Chalet des Voyageurs (Mont-Tremblant)
  • Action Tremblant (La Conception) (fatbike électrique)

Photo : Josée Pilotte


Comment s’habiller

Tout comme le vélo de montagne, le fatbike est très cardio, donc même si les températures sont basses en hiver, il est certain que vous aurez chaud – on pourrait dire que c’est la beauté de ce sport d’hiver !

L’idéal est d’utiliser un système multicouche. Le magasin MEC propose d’ailleurs un tableau intéressant pour vous aider à choisir quelle couche mettre selon la température.

  • Pour la couche de base, celle qui est en contact avec le corps, on favorise quelque chose qui permettra d’évacuer l’humidité, comme la laine de mérinos.
  • La couche intermédiaire permet d’assurer une isolation supplémentaire et de garder le corps au chaud, tout en permettant le transfert d’humidité vers l’extérieur. On opte donc pour des tissus pelucheux comme la laine polaire.
  • Finalement, la couche externe dépend du climat, elle sert à protéger contre les intempéries. Encore une fois, cette couche doit respirer pour laisser l’humidité des couches internes s’échapper.

Source : mec.ca

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.