|

Éditorial : Passionnés et tissés serrés

Par Rédaction

Par Josée Pilotte, éditrice-propriétaire

J’ai lu quelque part qu’il faut un brin de folie pour bâtir un destin.

Le destin, le mien, aura été celui d’être éditrice-propriétaire du journal Accès depuis 25 ans. Je n’ai cependant pas été seule durant les 25 dernières années puisque plusieurs personnes ont contribué au succès de ce journal. Et si je réfléchis bien, le seul mot qui me vient à l’esprit et qui relie toutes ces personnes aura été le mot passion.

Cela fait 25 ans qu’Accès écrit la petite histoire de nos communautés avec la même passion qu’à ses débuts. Nous sommes toujours animés par la volonté d’informer et de contribuer au débat citoyen de notre région, et ce, malgré toutes les tempêtes qui se déchaînent sur les médias en ce moment.

En 1998, j’étais jeune éditrice et ambitieuse. Rien ne me faisait peur. Je fonçais sans trop me poser de question. En 2023, je suis toujours jeune, ok un peu moins, mais je me questionne un peu plus sur l’avenir des médias dans notre société. Et comprenez-moi bien, je ne me questionne pas sur la pertinence du journal Accès. Je me questionne sur la prise de conscience collective qu’on devra faire si on veut préserver une presse locale en santé. Le tout, afin de conserver un espace public sain pour débattre des enjeux de société.

Le « bashing » gratuit et la désinformation que l’on voit défiler sur les réseaux sociaux prennent une place inquiétante au détriment des sources d’informations fiables. Notre démocratie est plus que jamais fragilisée mais, pour une raison qui m’échappe, on préfère fermer les yeux.

Continuer chaque semaine, et ce, malgré ce pessimisme ambiant, relève peut-être de la folie, j’en conviens. Mais je demeure convaincue, et vous êtes si nombreux à nous le témoigner, de l’importance de la nouvelle locale. Donc, on doit continuer à vous informer et à vous inspirer.

Au fil des années, les murs du journal auront entendu de nombreuses confidences, des discussions enflammées, des fous rires, des personnalités fortes sont débarquées chez Accès sans prévenir. Des portes qui claquent, des « yes !, je l’ai signé ! », des « c’est quoi la UNE cette semaine ? » Et ils auront aussi entendu nos déceptions, nos doutes et nos nombreuses remises en question.

Notre chemin a été parsemé de nombreux défis, celui de demain le sera tout autant. Mais je crois que c’est le défi de tous les propriétaires de PME d’aujourd’hui qui sera celui de s’adapter aux nombreux paradigmes de notre société.

Une entreprise, ça se construit avec des gens qui croient en tes rêves et ils ont été nombreux à croire au mien. Je ne peuxpas tous les nommer, mais je tiens du fond du coeur à vous dire merci de votre passage chez Accès. Il y a un petit peu de vous dans ce journal. À ma gang actuelle. Ma nouvelle cuvée, jeune, brillante et curieuse. Merci d’y croire avec moi. C’est à cause de vous, Marie- Catherine, Simon, Ève, Aurélie, Charles, Sébastien, Antoine mon fils, que j’ai envie de me lever chaque matin. C’est vous l’avenir du journal Accès. J’espère vous avoir transmis un peu de ma folie !

Et au reste de la tribu – les vieux comme j’aime les appeler : Camille, Josée, Claude, France, Luc, Kenny, Cédric, Daniel et Marie-Ève qui ont traversé de nombreuses tempêtes avec moi et qui sont encore là. Merci, merci ! Aux nouveaux qui viennent de se joindre, Isabelle, Jarod, Claire, bienvenue !

À nos clients, qui croient encore que d’annoncer dans un journal local c’est payant, on vous dit merci ! On n’a pas fini de te surprendre et d’innover.

Et à toi et non le moindre, Cher lecteur, c’est pour toi que ce journal existe ! Merci de nous lire à chaque semaine.

J’aime dire qu’Accès ressemble aux Laurentides et que les Laurentides ressemblent à Accès.

Vous, comme nous, aimons et vivons le Nord !


Comme vous ne pouvez plus nous lire sur les réseaux sociaux, adonnez-vous à notre infolettre pour recevoir chaque semaine votre journal directement dans votre boîte courriel. Ou téléchargez notre application en vous assurant d’ouvrir vos notifications ! Sinon, nous sommes chez vos marchands préférés et pour quelques temps encore dans le Publisac.

Et dernière chose…

Si vous avez envie de nous écrire pour nous témoigner votre histoire avec Accès, on est encore très sociales !

Écrivez-nous : redaction@journalacces.ca

NOUVELLES SUGGÉRÉES

1 Comment

  1. Jean Thibault

    Félicitations Josée, tu es tenace. Oui, les entrepreneurs font face à de nombreux vents de face dans l’industrie médiatique.

    On est voisin (on occupe ton ancien bureau au 43 avenue Filion) et on oeuvre aussi dans le domaine des médias.

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *