(Photo : Haven créative space)

Les soeurs Gélinas proposent le bien-être inspiré

Par France Poirier

Les soeurs Gélinas, Mitsou, Abeille et Noémie, ont coécrit le livre Bien-être inspiré : trouver l’harmonie – corps, coeur, esprit, paru l’automne dernier. Entrevue avec Mitsou.

Q : Qui a eu l’idée de ce projet ?

R : La commande de départ est venue de l’éditeur. On s’est dit que si on le faisait, comme on ferait ce genre de livre qu’une fois, il fallait se donner à fond pendant un an pour l’écrire.

Q: Comment vous avez décidé de l’aborder ?

R : On voulait raconter nos meilleures histoires. C’est un partage de filles sur des questions qui nous touchent toutes à un moment donné de notre vie. On partage nos histoires. Puis, on donne des réponses tout en racontant ce qu’on a vécu et nos difficultés. Ce sont plein de petits chapitres où l’on se raconte, et il y a des solutions appuyées par des spécialistes.

Mitsou et ses soeurs Abeille et Noémie ont coécrit le livre Bien-être inspiré.

Q : Étiez-vous en accord avec l’approche à privilégier ?

R : Au départ, Abeille et moi étions plus prêtes à se livrer. Alors que Noémie, qui enseigne la massothérapie, a déjà écrit des livres plus techniques. Elle était donc plus réticente. Comme elle n’est pas une personnalité publique, elle avait une approche plus réservée et plus technique. Mais on a respecté les limites de chacune.

Q : C’est la première fois que vous travaillez ensemble sur un projet ?

R : Oui, c’est la première fois qu’on a un projet professionnel. On a vraiment aimé ça. On était déjà très proches et ça nous a encore plus rapprochées. Aussi, on a appris à se définir dans un environnement de travail plutôt que familial.

Par ailleurs, quelques jours après le lancement du livre l’automne dernier, notre père est décédé. Ça nous a permis de vivre cette période-là très proches. Nous étions alors déjà en communion grâce au projet. On venait de le faire pour l’écriture du livre.

Q : Comment avez-vous procédé pour l’écriture ?

R : On n’a pas toutes vécues les mêmes choses. On a quatre ans et demi de différence entre chacune de nous. Moi étant la plus vielle et Noémie la plus jeune.

On ne lisait pas les textes des autres pendant l’écriture. Puis, on avait un plan, une espèce de maquette et chacune abordait les histoires qu’elle avait choisies de partager. On s’est poussé, on s’est challengé avec certaines histoires qui étaient plus personnelles ou avec certaines approches.

Le lien conducteur était notre mère qui était la seule à lire nos chapitres. C’était comme un secret. Par son sourire, on savait qu’elle était satisfaite. Par la suite, quand on a fini nos chapitres, on a lu les textes de l’une et l’autre. Le livre est entrecoupé de commentaires de chacune de nous. On sent la connivence qui existe entre nous.

Q : Pourquoi un livre sur le bien-être ?

R : Pour moi, c’est une suite logique de ce que j’ai fait alors que j’étais au magazine Clin d’œil. Le projet qu’on voulait faire était de parler de nos expériences personnelles. On voulait que ce soit sérieux, tout en étant accessible à toutes. On est très fières du produit.

Q : À quoi doit-on s’attendre ?

R : On parle du déficit d’attention jusqu’à la ménopause, on parle aussi des changements d’amitié au fil des périodes de nos vies. On parle aussi de recherche de soi, des périodes de transition de la vie. Par nos partages, on offre justement des solutions à des comparaisons.

Q : Pourquoi devrait-on choisir votre livre ?

R : Pour moi, c’est le meilleur et j’en suis convaincue. Il n’y a pas une personne qui peut passer à côté du livre sans être inspirée. Ce qui est bien selon moi, c’est qu’il est construit d’une manière à pouvoir le lire en partie sans perdre le fil. Les histoires sont liées, mais peuvent être lues de façon indépendante. Tu peux ouvrir un chapitre et tu vas avoir des réponses. Il va plaire émotivement et intellectuellement. Chaque personne peut se reconnaitre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *