Campagne électorale à Sainte-Adèle

Par Andre Berard

Débat sur l’environnement très attendu

Le dimanche 10 février à 10h, au centre communautaire du 1200 rue Claude-Grégoire secteur Mont-Rolland, se tiendra un débat qui réunira les candidats à la mairie de Sainte-Adèle. Gratuit, l’événement est parrainé par la société de protection foncière de Sainte-Adèle (SPFSA), Action Environnement Lac Rond, Plein Air Sainte-Adèle et Tournenvert, des organismes préoccupés par l’environnement, le développement durable et le plein air.

L’événement se déroulera selon un ordre du jour rigoureux et sera animé par Louis Vadeboncœur, président de la SPFSA. Outre sa fonction de président de l’organisme, il est également directeur exécutif de la propriété intellectuelle du Canada – une agence d’industrie Canada – ingénieur professionnel et conseiller en management certifié. Louis Vadeboncœur agira en qualité de modérateur et verra au bon déroulement de l’événement et s’assurera que les parties s’exprimeront avec respect et à tour de rôle.

Selon les organisateurs, l’événement se veut «une rencontre entre les candidats à la mairie et la population de Sainte-Adèle où les échanges se feront dans un climat de respect. Chaque candidat aura l’occasion de présenter sa vision et ses engagements sur l’environnement, le développement durable et le plein air. Les citoyens adélois auront l’occasion de partager leurs préoccupations, d’abord via les questions posées par les associations et par la suite par les questions posées par l’auditoire. Cet échange nous permettra collectivement de préciser les enjeux présents et futurs. Il ne serait pas raisonnable d’espérer que chaque candidat ait des réponses à toutes les questions. Nous souhaitons seulement qu’ils saisissent cette occasion pour cheminer avec la population, identifier des pistes de solutions aux défis collectifs et qu’ils s’engagent à poser des gestes concrets pour créer un meilleur Sainte-Adèle où il fera bon vivre.»

L’ordre du jour prévoit une période de questions pour les panellistes représentant les organismes qui parrainent l’événement ainsi qu’une période réservée aux questions de l’auditoire.

La candidate Marlène Houle

refuse l’invitation

Après s’être heurté à l’attachée à l’agenda et ensuite à la responsable des communications de la candidate Houle, c’est de la bouche du journaliste d’Accès qu’Yves Poitras, 2e vice-président de la SPFSA, a appris le refus de la candidate à participer au débat. Dans un communiqué annonçant sa participation à une rencontre similaire, organisée par la chambre de commerce de Sainte-Adèle, Marlène Houle explique son refus par le fait que 48 heures avant le «débat officiel de la chambre de commerce», elle n’avait toujours pas reçu le protocole de déroulement du débat organisé par les organismes adélois: «Nous avons décidé de participer au débat qui est organisé de façon professionnelle et selon un protocole de déroulement.» Yves Poitras qualifie les raisons évoquées par la candidate de «complètement farfelues». Quant aux candidats Réjean Charbonneau et Claude Descoteaux, ils ont accepté dès le début l’invitation au débat lancé par les organisateurs de la rencontre. Le protocole proposé leur convenait parfaitement, bien qu’ils admettent éprouver un certain trac, comme le souligne Claude Descoteaux: «Vous savez, aucun des trois candidats n’est un spécialiste en environnement. Il est certain que pour chacun d’entre nous, il y a un risque à participer à cet événement. Seulement, si tu n’as pas le courage de tes opinions, c’est sûr que tu n’y vas pas et que ça devient la faute à tout le monde sauf la tienne. Les citoyens attendent beaucoup de ce débat. C’est une chance pour nous de faire connaître nos positions et d’être avec les citoyens.» Questionné sur le refus de Marlène Houle à participer au débat, le candidat se fait tranchant: «Si tu fais ta campagne électorale assise dans un bunker pour être à l’abri de tous les coups, ce n’est plus une campagne électorale.» Claude Descoteaux sera aussi présent à l’événement organisé par la Chambre de commerce de Sainte-Adèle qui se tiendra le 12 février prochain à l’hôtel Mont-Gabriel, un débat auquel Marlène prendra part également.

Réjean Charbonneau tient, à quelques mots prêts, le même langage que son rival concernant le refus de la candidate Houle. Concernant la rencontre organisée par la chambre de commerce, il a décliné l’offre de l’organisme: «La Chambre de commerce de Sainte-Adèle a des partis pris pour certains candidats. Je tiens à n’être associé à aucun organisme. Je préfère me consacrer à l’ensemble des Adélois.»

Les organisateurs de l’événement souhaitent que les Adélois se déplacent en grand nombre pour participer à cet événement démocratique qui leur permettra de faire un choix plus éclairé le 24 février prochain.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de