Caroline Drolet atteint son objectif

Photo de Mathieu Laberge
Par Mathieu Laberge
Caroline Drolet atteint son objectif

Championnat du monde de course Spartan

À sa première participation au Championnat du monde de course Spartan, Caroline Drolet a atteint son objectif de se classer dans les dix premières en finissant au septième rang, samedi, à la station Killington, au Vermont. 

«C’est ce que j’ai fait de plus dur dans ma vie! Ça m’a pris 4 heures 50 minutes pour faire le parcours de 22 kilomètres qui avait 1850 mètres de dénivelé. Il y avait plusieurs charges à transporter et elles étaient plus lourdes qu’aux autres courses de ce genre auxquelles j’ai participé cette année», a commenté l’athlète originaire de Saint-Faustin-Lac-Carré.

 

En plus de la course à pied, le parcours comprenait une quarantaine de stations d’obstacles qui attendaient les athlètes, que ce soit de l’escalade, de la natation ou du transport de charges.

 

Si elle s’est démarquée à l’épreuve de l’ascension de la montagne, le transport d’une chaudière de gravier dans la montagne a été plus ardu pour Caroline Drolet. Qui plus est, l’embout de la paille de son sac d’hydratation s’est brisé à la mi-parcours, ce qui a eu comme conséquence que ses réserves d’eau se sont très vite vidées.

«Cela a fait en sorte que j’ai manqué d’énergie en deuxième moitié de course. Je ne pouvais plus boire et j’ai eu des pénalités après avoir moins bien réussi certains obstacles. C’est dommage, car pendant une partie de la course, j’étais en cinquième place. C’était le parcours de course Spartan le plus difficile jamais fait», a poursuivi l’étudiante en physiothérapie à l’Université Laval.

 

«Je n’ai pas pensé arrêter avant la fin, sauf que je me demandais comment j’allais faire pour me rendre jusqu’au bout», a-t-elle avoué. «J’aurais aimé faire différemment quelques petites choses, mais en général, je suis contente de ma prestation. Comme première expérience, c’est satisfaisant! J’ai eu la chance de courser contre les meilleures.»

 

Caroline Drolet participera à d’autres courses Spartan l’an prochain, car en vertu de son résultat, elle a obtenu une passe de saison pour la saison 2014. D’ici là, elle retournera à la compétition de ski de fond cet hiver, avec le Rouge et Or de l’Université Laval.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de