Ce qu’il faut envisager pour une retraite dorée

Par Eric-Olivier Dallard

(EN)-Bien que bon nombre de Canadiens soient conscients des sacrifices personnels qu’exigent les soins apportés aux aînés, peu d’entre eux planifient pour leurs propres besoins en soins de longue durée.

Selon un sondage réalisé pour la Financière Manuvie1, 38 % des Canadiens ont déjà dispensé directement des soins de longue durée à un membre de leur famille ou à un ami. D’après les soignants, le plus grand sacrifice personnel associé à ces soins est le « manque de temps », ce qui n’est pas surprenant car bon nombre de ces aidants s’occupent aussi de leurs enfants. Toutefois, malgré cela, seulement 21 % des Canadiens ont pris en considération le coût des soins de longue durée lorsqu’ils ont élaboré leur plan de retraite.
«Rares sont les individus qui planifient pour leurs soins de longue durée. Ils savent qu’ils vont vieillir et qu’ils auront éventuellement besoin d’aide, mais peu d’entre eux arrivent à visualiser cette réalité. Il n’est donc pas surprenant de constater que ces gens trouvent les coûts associés à de tels soins beaucoup plus élevés qu’ils ne le croyaient », explique le Dr Rubin Becker, un gérontologue réputé.

Bien que les Canadiens soient préoccupés par leurs propres besoins éventuels en soins de longue durée, 51 % d’entre eux craignent de devenir un fardeau pour leur famille.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de