Cégep de Saint-Jérôme : Une année de chantier à prévoir

Par Valérie Maynard
Cégep de Saint-Jérôme : Une année de chantier à prévoir

Cette année, les quelque 5 000 étudiants du cégep de Saint-Jérôme, dont 2000 nouveaux, ont fait leur rentrée scolaire en même temps que se sont amorcés les travaux d’agrandissement de l’établissement.

« Il s’agit d’un investissement historique pour le cégep de Saint-Jérôme », a déclaré la directrice générale de l’établissement, Francine Paquette. Les travaux, à hauteur de 15,3 millions de dollars, s’échelonneront sur une période d’un an. La fin du chantier est prévue à l’automne 2016 pour une mise en service en 2017.

Initialement prévu pour accueillir 3300 étudiants, le cégep de Saint-Jérôme est présentement en attente de son nouveau devis.

« Notre devis est actuellement de 4000 étudiants. Nous devrions recevoir sous peu un nouveau devis de 4300 étudiants », a fait savoir Mme Paquette. L’actualisation du devis, bien qu’il demeure inférieur au nombre réel d’étudiants inscrits, a permis à l’établissement de recevoir une somme supplémentaire de 2 millions de dollars pour l’aménagement du sous-sol du nouveaubâtiment, ce qui ne figurait pas sur les plans initiaux.

Le nouveau bâtiment, le Bloc K (une superficie de 4100 mètres carrés, répartis sur quatre étages), sera érigé parallèlement à la rue du Palais, en prolongement de l’édifice principal. Il sera l’hôte des classes et des laboratoires de quatre programmes techniques : intervention en loisir, éduca-tion spécialisée, travail social et analyses biomédicales.

Aucun nouvel espace de stationnement n’est prévu au projet. Mme Paquette mentionne que la problématique du stationnement qui touche, en plus du cégep, l’ensemble du centre-ville de Saint-Jérôme, est présentement traitée globalement avec la Ville afin de trouver des solutions durables. 

Précisons que sur les 5549 étudiants présentement inscrits pour la session en cours, 364 sont au campus de Mont-Laurier et 161 à celui de Mont-Tremblant. 

Nouveautés

La rencontre de début de session a aussi permis de mettre en lumière certaines nouveautés, dont l’obtention d’une certification « Cuisine patrimoniale du Québec » pour les recettes concoctées par les chefs de techniques de gestion d’un établissement de la restau­ration. Le grand public pourra d’ailleurs déguster ces « nouveaux chefs-d’œuvre culinaires » en visitant le restaurant pédagogique Neurones et papilles, ouvert les mardi, jeudi et vendredi.

Autre nouveauté en place depuis un an, le centre de simulation haute fidélité en soins infirmiers. De grandeur nature, le simulateur patient (mannequin intelligent) réagit verbalement et possède les caractéristiques physiologiques d’un être humain et des fonctions variées. On estime que la simulation clinique permettra aux étudiants d’intervenir dans les situations jugées incontournables, facilitant ainsi le transfert des compétences.

Enfin, le programme techniques juridiques sera offert à compter de l’automne 2016. Dès cet automne, le collège entrera en phase d’implantation du programme.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de