«Cela ne fonctionne pas dans une grande ville» – Stéphane Maher

Photo de Michel Bureau
Par Michel Bureau
«Cela ne fonctionne pas dans une grande ville» – Stéphane Maher

Les candidats indépendants au pouvoir?

Mis au parfum des déclarations de ses anciens candidats – Alain Langlois et André Bujold –  lesquels ont choisi de se présenter comme candidats indépendants aux prochaines élections, Stéphane Maher n’a pas semblé frustré outre mesure. Au contraire, il leur souhaite la meilleure des chances.

«Alain aspirait à devenir chef du parti Vision Saint-Jérôme, il est maintenant en quelque sorte le chef des candidats indépendants. Dans une ville comme Saint-Jérôme, c’est impensable de croire que des candidats indépendants peuvent mener la ville à bon port. D’ailleurs, les candidats indépendants sont en majorité au conseil municipal à Saint Jérôme, présentement, et cela ne fonctionne pas. Dans un parti politique, il faut se rallier au caucus. C’est correct de défendre son point de vue. Cependant, c’est un comité exécutif composé de sept personnes qui décide à la toute fin chez nous. Par ailleurs, il n’y a aucune comparaison entre gérer une entreprise, et une ville. Dans le cas d’une ville, on parle d’un micro management. Et d’autre part, je ne suis pas convaincu qu’un candidat indépendant puisse avoir une certaine vision au niveau de la MRC», fait remarquer Stéphane Maher.

Le chef de Vision Saint-Jérôme a aussi répliqué au candidat indépendant André Bujold qui briguera les suffrages dans le quartier 10. «Je l’aime bien André, c’est un maudit bon gars. Nous ne l’avons pas mis à la porte, c’est lui qui a décidé de partir. Il voulait le quartier de Gilles Robert, nous lui avons offert le quartier 12. Nous avons comme politique de placer les candidats aux meilleurs endroits. Et dans le 12, André Bujold avait de bonnes chances de l’emporter contre Boyer de l’équipe Charette. Je voudrais aussi souligner que dans un parti politique comme le nôtre, tout passe par le financement public. André avait pourtant endossé les états financiers du parti. Il n’a pas vendu une seule carte de membre. Il voulait demeurer avec nous, mais il a par la suite changé d’idée. J’aurais bien aimé les garder dans notre formation», raconte Stéphane Maher.

 

Un débat des chefs

Maher souhaite un débat des chefs pour le bien de la démocratie. Cependant, il y a peu de chances que cela se concrétise puisque déjà l’équipe d’Ensemble Saint- Jérôme, et son chef Martin Pigeon, accuse une fin de non- recevoir, sous prétexte que Vision Saint Jérôme colporte des allégations mensongères dans les médias.

 

Cependant, les trois candidats à la mairie, Stéphane Maher (Vision Saint-Jérôme), Yves Charette ( Union des citoyens) et Martin Pigeon (Ensemble Saint-Jérôme) seront sous un même toit, le mercredi 16 octobre prochain au Méridien à Saint-Jérôme, à l’occasion d’une rencontre publique organisée par la corporation de développement communautaire de la Rivière-du-Nord. Les trois candidats devront répondre à des questions sur des sujets donnés, sans pouvoir débattre entre eux, ce que déplore Stéphane Maher. Une belle occasion pour les électeurs de faire un choix éclairé. Et à ne pas en douter, il y aura assurément des candidats indépendants dans la salle…

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de