Céline Dion s’offre un chalet d’été à St-Donat !

Par Nathalie Deraspe
Céline Dion s’offre un chalet d’été à St-Donat !

» Au cours de l’été, la chanteuse a été aperçue à plusieurs reprises dans le village, toujours accompagnée d’un ou deux gorilles qui veillaient à sa protection. Heureusement, les Donatiens, comme les Québécois en général, s’en prennent beaucoup moins à leurs vedettes fétiches qu’en France ou aux États-Unis.

Après le luxe décadent de Las Vegas, la famille Dion s’est mise à rêver d’intimité. Le summum de la tranquillité, c’est dans Lanaudière que le couple richissime l’a trouvé. Un chalet «sans flafla», tout comme le souhaitait René, dans un village où sa diva pourrait pavoiser à l’abri des paparazzis. Simplicité volontaire?

Il n’empêche. Cet été, quand est venu le temps de grignoter une frite, la «machine» s’est mise en branle. On a fermé le comptoir de fast-food le temps que l’équipe se rassasie. Céline a toutefois eu la gentillesse de prendre la pose avec la propriétaire, histoire d’immortaliser son passage à Saint-Donat. Et au cours de l’été, la chanteuse a été aperçue à plusieurs reprises dans le village, toujours accompagnée d’un ou deux gorilles qui veillaient à sa protection. Heureusement, les Donatiens, comme les Québécois en général, s’en prennent beaucoup moins à leurs vedettes fétiches qu’en France ou aux États-Unis.
«Maman, j’ai vu Céline aujourd’hui au camp de jour. Elle avait une belle robe!», relate cette épicière au sujet de sa fille. «C’est vrai qu’on est pas si mal, renchérit cette employée du Manoir des Laurentides. Deux petites fans de 7 ou 8 ans ont vu ma cousine et elles ont chuchoté toutes gênées: «As-tu vu, c’est Stéphanie Lapointe!»

La sainte paix!

Ainsi, les Martin Matte, Marc Dupré et Anne Dorval de ce monde, peuvent siroter un latte tranquille dans un café de Saint-Donat sans trop se faire harceler par une meute de fans en mal de vedettes. Tout comme les stars du show­business, cel­les du «business tout court» y trouvent leur compte.

Si Alain Bellemare de Pratt & Whitney vient de laisser son chalet aux Dion-Angelil, Alain Bou­chard, d’Alimen­tation Couche-Tard, investit près de 20 M$ pour retaper les bâtiments des Pères du St-Sacrement, qui s’é­taient établis à Saint-Donat en 1917. Parmi ses voisins, nuls autres que le président de la Banque Royale du Canada et le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe. Il est vrai qu’avec des vols directs New-York/Trem­blant, des hélicoptères à portée de main et un village relativement vierge, Saint-Donat constitue un endroit de prédilection pour qui recherche paix et sérénité. «Mais on voit déjà la différence au rôle d’évaluation», déplore une résidente. Qui mal embrasse, trop étreint?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de