Cendrine Browne se tient plus en forme que jamais

Par Luc Robert
Cendrine Browne se tient plus en forme que jamais
Cendrine Browne a savouré sa première place à la course à pied Jean-Larose. (Photo : CNEPH)

Entraînement d’été

La fondeuse québécoise Cendrine Browne a poursuivi sur sa lancée, vers les qualifications pour les Jeux d’hiver de 2022, en remportant brillamment une course à pied.

 

L’athlète de Prévost a récemment enlevé la première épreuve de 6,6 km du Circuit estival élite du Centre national d’entraînement Pierre Harvey (CNEPH), à Sainte-Férréol-des-Neiges. Ce circuit est créé par le CNEPH. Il consiste en 10 épreuves de ski à roulettes et deux de course à pied.

Cendrine Browne a dominé la concurrence en 26 min 33 s, soit 39 secondes devant Tove Halvorson (27:12). Laura Leclair a pris le 3e rang en 28:08.

« La course me garde en forme et c’est agréable de gagner, devant mes coéquipières canadiennes. Il y avait deux bonnes buttes en partant, sur le parcours, et puis de faux plats. Je me suis très bien débrouillée et je me sentais bien », a-t-elle laissé savoir.

Browne retrouvera sa discipline de prédilection, le 11 juillet prochain, alors qu’elle participera à une épreuve de ski à roulettes.

« Ce sera une épreuve de distance, en format patinage. En plus de simuler des conditions réelles, sur route, nous avons droit à un podium et un classement cumulatif. Je suis de retour sur roulettes depuis un mois et demi et je suis confiante. J’ai battu tous mes records personnels et je suis en forme comme jamais ».

Retour graduel

C’est en composant avec la pandémie que Cendrine pousse vers les qualifications pour les Olympiques de 2022.

« Je vais m’essayer par moi-même pour les qualifs de l’hiver prochain. Vu que c’est un peu loin, j’ai repris graduellement l’entraînement, en limitant les efforts à environ 60 pour cent de mes capacités maximales. J’ai beaucoup de plaisir de pouvoir à nouveau m’entraîner à l’extérieur et avec mes filles au Mont-Saint-Anne ».

L’athlète de 26 ans effectue tout cet entraînement avec un budget limité, mais elle relève le menton et fonce dans le paquet.

« Deux de mes commanditaires ont renouvelé leur contrat pour 2021 et je les remercie. Je suis toujours en recherche de commandites et les gens peuvent communiquer avec moi. Ça se présente bien et j’ai la ferme intention de me rendre en Chine en 2022 pour le Canada et pour moi-même ».

Le mental

Afin de se ressourcer mentalement, Cendrine a programmé à son horaire quelques visites dans les Laurentides à court terme.

« La pandémie a ralenti pas mal les choses. Je n’ai pas pu visiter ma famille comme je l’aurais voulu. On va se reprendre à Prévost cet été. Je veux savoir comment se porte ma soeur Justine, qui est encore affectée par une commotion cérébrale depuis deux ans. Moi aussi, il m’arrive encore de voir bizarrement. Je vais parfois en physiothérapie aussi, comme ce matin (jeudi dernier). C’est la rançon de la gloire de rouler avec les coups et blessures. Je suis motivée comme jamais. L’objectif olympique est encore à ma portée pour une deuxième fois », a-t-elle prédit tout-haut.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de