C’est le temps des huîtres!

Par Journal Accès
C’est le temps des huîtres!

Mois en «bre»

Bien qu’on puisse en manger jusqu’au printemps, c’est dans les mois en «bre» que les huîtres sont à leur meilleur, septembre, octobre, novembre, décembre.

13 septembre, ma première dégustation d’huîtres de l’année! Et pas n’importe lesquelles: des Shiny Sea de l’Île-du-Prince-Édouard. En ouvrant la boîte, ça sent la mer à marée basse. Les huîtres sont encore un peu enrobées d’algues, et dans le fond du contenant, un petit peu d’eau salée. Ça ouvre l’appétit et promet d’être océanique.

Une vraie sirène!

Comme un rituel annuel qui se répète quelquesfois, j’adore l’heure de l’apéro-coquillage. Assise au comptoir, une coupe de vin blanc accrochée aux lèvres, j’admire mon ouvreur d’huîtres préféré apprêter chacune de main de maître. Car il faut bien le dire, ouvrir des huîtres est un art qui requiert le bon outil et demande beaucoup de dextérité. Pas un grain de sable, pas un éclat de coquille, le muscle bien tranché et la petite bête bien détachée baignant légèrement dans son eau salée, je saisis la coquille qu’on m’offre en prenant bien soin de ne pas renverser son eau, j’en approche l’extrémité la plus large jusqu’à mes lèvres, je renverse légèrement ma tête vers l’arrière, je laisse glisser l’huître dans ma bouche et la déglutis les yeux fermés, m’assurant d’en sentir et ressentir la texture et d’en goûter les arômes avec une ou deux petites croquées au passage. C’est l’extase! Je nage en eau divine! Délicieux et revigorant! Véritable traitement choc santé! Merci la mer!

 

Pleine de bienfaits

L’huître est naturellement riche en vitamines  D, et C. Arrosée de jus de citron ou de lime comme c’est souvent le cas, l’essentiel des ressources en vitamine E est détruite et le goût modifié bien sûr. Dommage. Le vinaigre à l’échalote, souvent préféré au citron par les gourmets en raison de son acidité plus faible, n’a par contre pas cet effet. Pour en récolter tous les bienfaits, l’idéal est donc de la déglutir sans artifices, dans son eau naturelle. Les experts de l’ostréiculture recommandent de prendre le temps de bien mâcher la chair afin d’en libérer plus rapidement dans l’organisme, ses «propriétés romantiques», et la sensation est agréable.

 

L’idéal

Dépendant de la provenance et de la sorte d’élevage, l’huître sera plus ou moins grosse et sa fermeté variera. D’après M. Claude, l’expert en huîtres du Petit Poissonnier de Saint-Sauveur, une bonne huître épouse le creux de la main, est lourde et pleine.

Les huîtres peuvent être dégustées crues ou cuisinées. Elles doivent être conservées au frais, stockées à plat, et consommées dans les dix jours suivant leur sortie de l’eau. Au-delà, elles peuvent provoquer de sérieuses intoxications alimentaires. Attention!

Une huître doit être fermée ou dans le cas contraire, se refermer immédiatement si on la frappe légèrement, signe qu’elle est en vie. Sinon, poubelle!

 

Aphrodisiaques les huîtres?

On croit depuis longtemps que la consommation d’huîtres crues augmente la libido. La réalité est que son apport élevé en vitamines et minéraux dans tout corps comportant des déficiences (et nous en avons tous) est susceptible d’améliorer la santé en général et donc d’entraîner une augmentation du désir sexuel. Mais les huîtres contiennent effectivement de la dopamine, un neurotransmetteur qui régit l’activité cérébrale et influe sur le désir sexuel masculin et féminin. Selon certains, les passions déchaînées par la consommation d’huîtres crues, sont liées à la teneur élevée en zinc, en sucres complexes et en protéines. Un vrai boost!

 

Les mois en «bre», mythe ou réalité?

En général, les huîtres sont récoltées au moment où elles sont à leur meilleur, lorsque leur chair est la plus «pulpeuse». Au printemps, les huîtres ont besoin d’une période pour récupérer de l’hiver avant d’atteindre une condition idéale pour la vente au détail. De plus, les huîtres frayent en été, ce qui peut modifier leur saveur et leur texture. Elles sont meilleures lorsqu’elles ne sont pas sémillantes.

 

Nos belles huîtres des Maritimes

Les huîtres de l’Ile-du-Prince-Édouard, de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick sont reconnues parmi les meilleures. Que ce soit les Beausoleil, les Shiny Sea, les Raspberry Points, les Rocky Bay, les Malpèques et j’en passe, je souhaite aux amateurs une bonne saison des huîtres et de savoureuses dégustations!

 

Les huîtres sont disponibles au Petit Poissonnier du Marché Gourmand et chez Bourassa de Saint-Sauveur, et au comptoir Poissons de tous les magasins d’alimentation grande surface.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de