Chicane de famille

Par Josée Pilotte
Chicane de famille

Je reçois toutes sortes de commentaires au sujet de notre Une d’il y a deux semaines, celle sur l’histoire des cols bleus de Saint-Sauveur. Des commentaires anonymes surtout. Vous êtes bons là-dedans.

Vulgaires et grossiers, ça aussi vous êtes de vrais experts…

C’est pas des farces, on se dirait presque en temps de guerre avec vos black mails à la Zodiaque. Helloooo, on est à Saint-Sauveur, et ce n’est pas le Watergate, cette histoire-là. Dites-moi, êtes-vous certains que vous allez bien?! Parce que vous faites chier à la fin.

 

«Aurez-vous assez de couilles pour fouiller jusqu’au bout?», m’écrivez-vous… Et vous, aurez-vous assez des couilles pour signer vos missives?!

 

Comme disait Foglia l’autre jour à propos de La Presse: «C’est un journal que vous tenez entre les mains, pas un complot». Crisse.

 

Bon, j’en ai assez des chicanes de famille, ça use mes nerfs. Et puis ça sent les vacances qui approchent, j’ai besoin de légèreté.

Si je n’aime pas les chicanes de famille, je n’aime pas non plus l’absence de débat, surtout quand il y va de l’avenir de notre collectivité. Alors, même si ça sent l’herbe fraîchement coupée, le BBQ et le vin rosé, comment passer à côté de ce bon coup pour la démocratie: il n’y aura pas d’élection par acclamation à Saint-Sauveur cette fois-ci. Bonne nouvelle pour les échanges d’idées, les discussions autour de notre identité, la définition d’une vision commune pour Saint-Sauveur. Et mon petit doigt me dit qu’ils pourraient être plus que deux partis en 2013 à vouloir votre vote…

Pour l’instant ce nouveau parti, Renouveau Saint-Sauveur, semble a priori ne rien avoir mis sur la table. Et pourtant si ses représentants font ce qu’ils annoncent, cela pourrait bien être foutument rafraîchissant et avant-gardiste comme démarche: ils se proposent de définir leur plateforme électorale lors d’assemblées de cuisine consultatives. Pas bête comme idée, à l’air du web 2.0 et de la tendance à la participation citoyenne dans toutes les sphères de notre société, et particulièrement dans la gouvernance de nos institutions. Ce sera à suivre…

 

Parlant de «Renouveau», qui aurait cru, il y a de ça à peine deux-trois ans que nos municipalités se chamailleraient autour du titre de «Capitale du vélo»? Ils sont plusieurs à revendiquer le «trademark» The West is the Best… L’Ouest c’est le Best! Qui aurait cru ça, han?!

 

L’étude d’impact commandée par le CLD des PDH démontre clairement les retombées économiques du cyclisme… Et concernant le vélo de montagne, la MRC souligne que le CLD est «conscient de l’important potentiel touristique que représente cette activité». Qui l’aurait cru?… Et qui aurait cru aussi que le dossier de l’interconnexion finirait par aboutir? Il semblerait que les millions arriveront prochainement de Québec.

 

Moi je tiens à dire au nom de notre région un énorme MERCI aux combattants de la première heure, à ceux qui ont porté le flambeau du vélo et soutenu son développement et ce, malgré le scepticisme de plusieurs et le manque de vision de certains.

 

Oui merci à toi, Jean Sébastien Thibault, merci à vous Ben et Simon Gauthier, merci à toi François Létourneau, merci à toi

François Trudeau, merci à toi Michel Careau, merci à toi Richard Spénard, merci à toi André Lessard, merci à toi Accès, mon journal pour y avoir cru toi aussi et aux autres que j’aurais pu oublier. Merci.

 

Et bravo à notre préfet Charles Garnier et au directeur du CLD Stéphane Lalande pour avoir enfin vu la Lumière.

 

À quand maintenant d’autres Tim Watchorn et Réjean Gravel?

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de