Choisir sa croix

Par Josée Pilotte
Choisir sa croix

Malgré sa promesse électorale, François Legault a changé d’idée, le crucifix qui dominait fièrement les murs du salon bleu depuis 1936 a été retiré. Au diable le patrimoine et l’histoire, on ne prend pas de chance, on bannit tous signes religieux.

Bon. Je me suis alors demandée si on devait effacer toute trace de notre histoire pour mieux faire passer la loi 21 et montrer ainsi patte blanche devant tous les dieux de la Terre et de l’au-delà. Je me suis même questionnée si, à ce titre, nous ne devrions pas ôter la croix de Sainte-Adèle du paysage laurentien, elle qui fait office de phare pour la communauté depuis 1927.

Bon, je sais, je pousse un peu, mais n’empêche que quand je lis tout ce qui entoure le débat sur la laïcité, je me dis qu’il faut des gens raisonnables pour montrer que tout ce que le Québec veut, au fond, c’est un consensus social. Un Québec ou le « vivre-ensemble » se fait dans le respect et la liberté religieuse de chacun. Et pour ça, il me paraît normal de séparer la religion de l’état. D’éliminer tous signes religieux pour les personnes en position de pouvoir.

Le débat sur la laïcité est un duel des extrêmes et, personnellement, je déteste ça. C’est souvent tout ou rien, sans nuance, on crie haut et fort au racisme, à la xénophobie et d’autre part, on crie à la reconnaissance identitaire. Un débat d’extrémistes qui est tout sauf salutaire à une saine collectivité et du vivre-ensemble.

L’humain hait et craint ce qui ne lui ressemble pas. C’est comme ça, on a beau se faire à croire le contraire, on est bourrés de préjugés et on a souvent peur d’avancer vers l’autre.

Je sais ce que certains diront : ce n’est pas une loi qui va arranger ça, voire même au contraire, cette loi ne fait qu’envenimer la situation et le débat. D’autres disent même que c’est un faux débat.

Je ne suis pas d’accord, pour moi, cette loi trace plutôt une ligne claire pour tout monde tout en respectant appartenance et les croyances de chacun.

Je ne sais pas si on va y arriver un jour. La religion est depuis toujours source de haine et de conflit, on n’est donc pas sortis du bois, comme dirait l’autre. Pourtant tous les dieux professent le même message universel : celui d’aimer son prochain. Malheureusement, on l’oublie trop souvent. Simplet comme raisonnement, me direz-vous ? Que voulez-vous, parfois il faut simplement faire preuve de gros bon sens.

Donc, tout ça pour dire que, libre est notre Québec et il est laïque.

Ce n’est pas plus compliqué que ça! Y’a pas d’injustice. Y’a pas d’obscurantisme. Y’a pas de xénophobie. La liberté religieuse de chacun n’est pas menacée non plus.

J’ai le souhait de voir bientôt nos jeunes être libérés de ce genre de débat qui ne sert qu’à semer la discorde dans la population. Je crois en leur capacité de voir l’autre pour ce qui l’est : un humain sans le voile de la peur ou de la provocation. J’ai foi en le fait qu’ils trouveront le chemin du compromis et de la paix.

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Germain CoutureMichel GroulxCoralie Rochon TrudeauQuettier Robert Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Quettier Robert
Invité
Quettier Robert

Excellent article et en plein dans le mille!!! Bravo.

Coralie Rochon Trudeau
Invité
Coralie Rochon Trudeau

Super article Josée!

Michel Groulx
Invité
Michel Groulx

La croix, symbole du christianisme, revêt une grande signification. Mort de Jésus et résurrection. D’autres, sans lui enlever sa dimension religieuse, expliquent sa présence par des facteurs politiques, sociaux et humains. Peu importe, ici à Sainte-Adèle, elle est devenue malheureusement le symbole d’un conflit qui a coûté à ce jour des millions de dollars en honoraires juridiques, privant par le fait même toute une population de fonds publics nécessaires à leur mieux-être.

Germain Couture
Invité
Germain Couture

Elle est aussi le symbole d’une lutte entre une ville et l’un de ses citoyens. Et pourquoi toutes ces poursuites qui nous ont déjà coûté des millions ? Personne n’a jamais daigné nous le dire. Pourquoi la ville de Ste-Adèle ne la déménage-t-elle pas sa croix pour l’installer sur une autre montagne plutôt que de continuer à faire monter la facture ? Allez soyez raisonnable.