Chronique «Mieux-être» : L’importance du «nous» dans le couple

par Mylène Choquette, psychothérapeute chez Meetual
Chronique «Mieux-être» : L’importance du «nous» dans le couple

La sécurité et le stress en couple

 

La vie de couple est le théâtre de nos facettes les plus séductrices, tendres, fières, incertaines, aventureuses et vulnérables, entre autres. Le couple amène la rencontre de ces multiples aspects de soi et de l’autre où s’entremêle le passé avec ce qui cherche à émerger. Le temps s’écoule avec sa part d’incertitude et les partenaires y dansent en modulant leurs besoins d’attachement; cet équilibre mouvant entre les besoins de dépendance et d’indépendance.

À travers ces paradoxes à équilibrer pour chacun et dans la relation, le « nous » se construit. Celui-ci offre parfois la découverte d’un refuge intime apaisant et d’autres fois la mise en évidence de grandes peurs menant à transformer son partenaire de jeu en adversaire. Les couples ayant la capacité de s’offrir un espace empreint d’un sentiment de sécurité construisent un nid où le stress peut se réguler et se dissiper. Ceci peut se répercuter positivement dans l’ensemble des domaines de la vie du couple, de chacun des partenaires et de toutes les personnes entourant ce couple!

L’impact physiologique d’être soutenu

Le chercheur James Coan a voulu mesurer l’impact physiologique d’être accompagné par son conjoint de confiance lorsque l’on est confronté à un stress à l’aide de l’imagerie cérébrale. Son étude a révélé la corrélation suivante : plus la satisfaction de la relation conjugale était élevée moins les réactions physiologiques de stress étaient grandes. Aucun autre soutien a permis d’atténuer les réactions de stress que la présence du conjoint.

Cette étude a insufflé beaucoup d’intérêt à approfondir la notion de régulation émotionnelle et de la confiance au sein des couples. Il y a des impacts significatifs sur la santé et l’équilibre de vie par le fait d’avoir accès ou non à une relation sécurisante. Malgré la nécessité d’approfondir de telles recherches, de nombreuses corrélations pointent vers les liens entre la satisfaction conjugale et une meilleure santé.

Bref, les couples capables de devenir une source de soutien sécurisante sont mieux disposés à faire face ensemble aux autres défis qui les entourent et d’offrir des conditions propices à la croissance à leurs familles.

Les besoins d’attachement

Alors, comment faire pour maximiser le sentiment de sécurité dans le couple? Tout d’abord, il faut mieux comprendre les principes de l’attachement, ce besoin inné de se relier à l’autre pour être nourri, apaisé et protégé. À l’âge adulte, ceci s’exprime à travers la quête d’un partenaire sur lequel on peut compter et pour qui on se sait important. Les scénarios d’admiration, d’attraction et d’appartenance prennent leur envol sur ce besoin intrinsèquement animal et humain de se rassembler pour apaiser la menace de l’isolement qui illicite les mécanismes physiologiques de la survie. Cette recherche de la sécurité enclenche un processus extrêmement créatif pour instaurer les meilleures conditions pour le développement.

La Dre Sue Johnson, l’une des pionnières de l’approche centrée sur les émotions en thérapie de couple, s’est penchée sur le sujet pour mieux comprendre comment réorienter les couples en détresse, blasés, en opposition, désengagés et surtout seul ensemble. Elle identifie que c’est l’accessibilité, la capacité de réagir et l’engagement émotionnel qui forge le sentiment de sécurité et de proximité. Et comme la sécurité n’est jamais un acquis pour toujours, il est normal que les partenaires recherchent les signaux exprimant la disponibilité et la vitalité du lien de manière récurrente.

Source : blondstory.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de