Trouver l’amour à 55 ans ou plus!

Trouver l’amour à 55 ans ou plus!
Diane Baignée
Chronique aînés

Les publicités sur les sites de rencontre de toutes sortes nous transmettent l’idée que si vous adhérez à leur abonnement, vous trouverez assurément l’âme sœur. Mais dans la vraie vie, les choses semblent se passer bien autrement.

Plusieurs sites ont vu le jour depuis les vingt dernières années.  Très peu d’entre eux s’adressent spécifiquement aux célibataires à tête grise. En général, les sites qui ciblent les « Silvers » sont assez coûteux et ne satisfont pas les attentes de leurs utilisateurs. De plus, ils ne sont pas « friendly user », me dit-on. Oui, il y a quelques histoires de réussite. Mais je vous assure que ce n’est pas le lot de la majorité.

Internet, nouvelle formule

À l’ère du virtuel, la rencontre d’une âme sœur devient tant espérée devant son écran. Des fiches, des descriptions… « J’aime prendre un verre de vin devant un beau feu de foyer […] Je ne veux pas de ceci, de cela, de tout cela, pas de chien, pas de chat »…

La personne espérée (expirée) serait indépendante, autonome de fortune, jeune, mince, au passé réglé, etc., et surtout, en pleine forme (aucune maladie actuelle et à venir… en forme avec une solide garantie à vie!).

De plus, on rapporte que les photos des fiches sont loin d’être récentes et toutes les autres informations aussi. Surprise assurée au moment du premier café…

Plus enrobé, moins grande, plus vieux, des moins et des plus, et surtout bien des déceptions.

Des solutions de rechange…

Il semble bien que les méthodes d’autrefois restent les meilleures. Rencontrer la personne en personne, lors d’une activité, une soirée, la pratique d’un sport… Disons en mode « live ». Si vous êtes du genre « actif… débutant, modéré ou une machine », vous risquez de trouver des avenues intéressantes sur des sites comme Bougex ou Rencontres sportives.

Sur ces sites, on propose des activités culturelles et ludiques aussi. Autrement, il y aura toujours la participation à des activités et cours offerts par votre ville ou des organismes de votre quartier.

En bref…

Sans s’étendre davantage sur ce sujet qui anime grandement mon intérêt, je crois pouvoir affirmer sans contredit que d’être soi-même, vrai, avec la meilleure volonté du monde sont des attitudes qui attireront les meilleures personnes vers vous.

De nouveaux amis et connaissances pour se former un bon réseau social, pourquoi pas? L’important, au fait, c’est de ne pas s’isoler et surtout, de bouger!

Et pourquoi ne pas créer un projet de société pour contrer cette solitude si présente auprès de nos 55 ans ou plus? J’embarque!

Diane Baignée, travailleuse sociale en pratique autonome
Courriel : diane.baignee@gmail.com

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chronique aînés

  • Fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Pas tellement!

    Chronique Au coeur du monde par Diane Baignée diane.baignee@gmail.com   « J’ai peur de finir en CHSLD! » s’exclamait...

  • Qu’est-ce qui bloque l’embauche des 55 ans ou plus?

    Suzanne St-Michel, collaboration spéciale Combien d’entre nous seraient restés au travail après 60-65 ans alors que l’employeur...

  • Une histoire d’humour qui finit bien!

    AÎNÉS CAPTIFS EN PHOTO BOOTH Paraît-il que l’humour nous fait vivre plus longtemps.  On va jusqu’à dire...

X