Le ménage : un cadeau de la vie

Le ménage : un cadeau de la vie
Journal Accès
Chronique aînés

Suzanne St-Michel, collaboration spéciale – Comment m’est venue l’idée de ce sujet? Je me le demande encore maintenant, surtout après l’article du mois passé sur le suicide. J’avais besoin d’écrire sur un sujet plus léger. Mais qu’est-ce qu’on peut écrire sur ce sujet avec humour sachant que c’est pour la plupart d’entre nous une vraie corvée, et pour certains comme ma mère, une vraie religion!

Je dois vous avouer que je n’ai aucune discipline pour les travaux d’entretien et de propreté dans la maison. À l’occasion, quand je suis dépassée, j’utilise les services d’une femme de ménage et, toutes les deux, nous formons une très bonne équipe.

Dites-moi pourquoi il faut faire le ménage avant de recevoir la visite, alors que nous savons très bien que ce sera à recommencer le lendemain. Le ménage, c’est chiant, mais de là à le faire deux fois en quelques jours…

En fait, le ménage a plusieurs significations en référence à la maison. Quand deux adultes vivent ensemble, ils forment un ménage, et quand nous répondons à un sondage, on nous demande à la fin combien de personnes forment l’ensemble du ménage. De plus, l’ensemble des choses domestiques, comme les meubles, forment le ménage de la famille, soit une partie de son patrimoine.

Pour faire le « ménage » dans les entreprises, il existe des firmes spécialisées. Je parle ici de réorganisation, réaménagement et restructuration. Ce type de ménage fait naître une angoisse chez les employés qui craignent les éventuelles suppressions de postes qui l’accompagnent généralement. Le résultat en est un de frustrations. L’administration ne le fait pas de gaieté de cœur, mais je me demande en passant comment le spécialiste peut obtenir de la satisfaction, utiliser sa créativité et avoir un sens d’accomplissement dans un travail aussi ingrat.

Avec le temps, j’ai remarqué que nous faisions nous-mêmes ce ménage dans notre propre vie. En effet, à 40, 50 ou 60 ans, on sent le besoin de lâcher prise, de se débarrasser des détails les moins importants et des personnes qui, finalement, ne nous apportent plus rien dans notre quotidien. Certaines décisions nous déchirent le cœur, mais la paix intérieure n’a pas de prix.

Qu’ils se fassent dans notre maison ou dans notre vie, tous les types de ménage que nous choisissons ont quelque chose en commun : ils nous apportent satisfaction et gratification. Même si le ménage me rebute, je reconnais qu’il me revalorise, mais cela dépend de la façon dont je l’effectue. Quand notre maison est propre, notre santé mentale se porte mieux, nous nous défoulons, nous trouvons des solutions à nos problèmes et nous recevons la visite sans gêne. Vivre en couple avec ou sans enfant dans un milieu et des couleurs de notre choix apporte un sentiment de bonheur et de sécurité.

Finalement, croyez-le ou non, le ménage fait partie intégrante de notre vie et, sans lui, nous ne serions pas heureux. VRAIMENT! Tu parles d’un cadeau!

 

Suzanne St-Michel est membre de la Table des Aînés et de son comité de communication et membre du C.A. de Prévoyance envers les aînés et présidente du C.A. de la Rencontre de Ste-Marguerite-du-Lac-Masson.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chronique aînés

  • Fin de vie : Le Grand Passage

    Et si la mort n’était pas une fin mais une continuation de la vie sous une autre...

  • Pas tellement!

    Chronique Au coeur du monde par Diane Baignée diane.baignee@gmail.com   « J’ai peur de finir en CHSLD! » s’exclamait...

  • Qu’est-ce qui bloque l’embauche des 55 ans ou plus?

    Suzanne St-Michel, collaboration spéciale Combien d’entre nous seraient restés au travail après 60-65 ans alors que l’employeur...

  • Trouver l’amour à 55 ans ou plus!

    Les publicités sur les sites de rencontre de toutes sortes nous transmettent l’idée que si vous adhérez...

X