Des plaisirs qui nous font sentir en vacances

Des plaisirs qui nous font sentir en vacances
Journal Accès
Chronique aînés

Chronique pour les 55+

Suzanne St-Michel, collaboration spéciale

Plusieurs aiment sortir et voyager. Par contre, certains ne sont pas «sorteux». Alors, je me suis dit qu’il doit bien y avoir dans l’année des moments où ces personnes doivent se faire plaisir au point d’approcher le nirvana… sinon à quoi ça sert la vie! Tout est dans la simplicité, peu ou pas coûteuse, même en restant chez soi. Les vacances impliquent repos et liberté, faire ce que l’on veut sans rendre de compte à personne. C’est ça vivre un beau moment! Alors je vous présente quelques suggestions.

Vous aimez lire, vous ne prenez pas le temps ou vous n’avez pas les sous. Prenez le calendrier, fixez-vous quelques dates – trois ou quatre jours – et prenez le temps de choisir deux ou trois livres en lisant et en écoutant les critiques littéraires. Allez ensuite réserver votre trésor à la bibliothèque pour les dates choisies et vous aurez votre plaisir pour trois semaines à peu de frais. Tant qu’à y être, prenez-en deux! Bonne lecture.

Vous êtes proche-aidant depuis quelques années et obtenez peu ou pas d’aide de l’extérieur. L’épuisement général vous rend dépressif et vous envisagez la possibilité de mourir avant la personne que vous aidez et cela vous angoisse. Le répit est obligatoire. Un accompagnateur professionnel peut venir chez vous une ou deux journées par semaine; il peut même coucher chez vous pour que vous ayez un sommeil réparateur. Plusieurs types de services sont offerts pour vous accorder quelques moments de liberté de façon régulière.

Le ménage – vous avez poussé un soupir, je vous comprends. Certaines tâches saisonnières me donnent de l’urticaire, je les anticipe un mois à l’avance. Depuis que j’ai l’humilité de demander de l’aide, il m’en coûte 100$ par an et mon plaisir dure toute l’année. J’ai aussi réglé le cas du gazon: cinq coupes pour 125$. Finalement, je calcule que j’ai fait deux bons placements pour ma santé mentale!

Plusieurs de mes amis sont grands-parents de jeunes de 6 à 16 ans. Il fait chaud et vous avez le bonheur d’avoir une piscine. Votre belle-fille veut se reposer et envoie son mari – votre fils – chez vous avec les trois enfants, sans avertissement et sans apporter quelques victuailles. Autrement dit, ils s’invitent (vous serez privilégié s’il a appelé une heure avant d’arriver) à souper et à goûter à votre bière et au bon vin offert par la maison. Vous aussi avez chaud et vous aviez prévu silence, baignade, repos avec un bon verre de blanc. Que fera la servante? À la fin, peut-être un merci, aucune aide pour ramasser et faire la vaisselle. Si vous avez la chance de recevoir un appel de votre fils qui ne demande pas s’il dérange, répondez que vous attendez des amis et allez au restaurant; vous avez droit au plaisir du répit et du repos.

Enfin, vous êtes tanné de faire à manger – un petit congé de cinq-six jours serait apprécié! Faites alors venir vos repas chez vous: entrées, plats principaux et garnitures chaque jour pour 115$, incluant taxes et livraison à la maison. La Boîte Ferrer vous offre ces petites vacances pour votre plaisir gastronomique.

Qu’est-ce qu’on aime? Pourquoi ne pas se l’offrir? Vivre, c’est avoir du plaisir, mais il y a des journées et des semaines où le moral est à plat! Rien de compliqué: s’offrir des fleurs à l’occasion, découvrir et retrouver son cœur d’enfant font la différence. Prendre des vacances d’une journée ou d’une semaine régulièrement apporte soulagement, repos et calme. Ce temps nous appartient, alors pourquoi ne pas nous faire du fun?

Pour le répit: COOP SORE au 450 224-2657 et l’Entraidant au 579 888-0211

Suzanne St-Michel est membre de la Table des Aînés et de son comité de communication et membre du C.A. #de Prévoyance envers les aînés et présidente du C.A. de la Rencontre de Sainte-Marguerite-du-Lac-Masson.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chronique aînés

  • Pas tellement!

    Chronique Au coeur du monde par Diane Baignée diane.baignee@gmail.com   « J’ai peur de finir en CHSLD! » s’exclamait...

  • Qu’est-ce qui bloque l’embauche des 55 ans ou plus?

    Suzanne St-Michel, collaboration spéciale Combien d’entre nous seraient restés au travail après 60-65 ans alors que l’employeur...

  • Trouver l’amour à 55 ans ou plus!

    Les publicités sur les sites de rencontre de toutes sortes nous transmettent l’idée que si vous adhérez...

  • Une histoire d’humour qui finit bien!

    AÎNÉS CAPTIFS EN PHOTO BOOTH Paraît-il que l’humour nous fait vivre plus longtemps.  On va jusqu’à dire...

X