Chronique de vin

Par Nicolas Quinto, Sommelier
Chronique de vin
Nicolas Quinto, sommelier

La vague orange

Le phénomène du vin orange. Vous avez peut-être entendu le terme à la radio, lu un article dans les journaux ou écouté une chronique à la télé qui parlait du fameux vin en question. Pourtant, les Québécois commencent à peine à découvrir ce type de vin qui pourtant fait partie de notre histoire depuis des milliers d’années. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cela fait à peine une vingtaine d’années que le vin dit « orange » envahit le marché nord-américain. Le vin serait à l’origine de la Géorgie. Il y a fort longtemps, les Géorgiens élaboraient du vin avec des raisins blancs qu’on laissait fermenter et macérer plusieurs mois dans des Qvevri (amphore) enterrés sous terre. Ses méthodes ancestrales étaient en quelques sortes une façon de conserver le vin plus longtemps et surtout laisser la nature faire sa propre magie. Donc, vous comprendrez bien que le vin orange fait partie des vins blancs de caractère qui s’ajoutent à votre liste d’outils lorsque venu le temps de jumeler un vin à votre merveilleux repas. La dernière fois que j’ai mis la main sur une bouteille de Kontakt conçu par le talentueux Niklas Peltzer du domaine Meinklang, je bordais le fleuve Saint-Laurent avec son air salin, un bon fromage de brebis à la main et une délicieuse charcuterie de Fou du Cochon. Je dois dire que l’accord-fleuve, fromage, charcuterie et vin orange fût sublime. Faites vite, car lorsque les vins de Meinklang arrivent en succursale ils partent comme de petits pains chauds!

Kontakt, Meinklang 2019

Prix : 22,15$  |  Code SAQ : 1450955

La chasse à l’importation privée !

Avec les tristes nouvelles annoncées la semaine dernière par le gouvernement, je me devais d’écrire un article à propos de mon industrie qui vit des moments difficiles présentement. Après avoir passé un printemps noir sans savoir si les restaurants allaient rouvrir, nous avons tous été surpris de l’été inattendu étant donné les circonstances. Les Québécois furent au rendez-vous et tous semblaient heureux de franchir la porte de leur restaurant favori à nouveau. Malgré les normes sanitaires qui nous ont compliqué la tâche dans notre travail quotidien, nous avons pris les moyens nécessaires afin de poursuivre sur notre lancée et repartir notre merveilleuse industrie qui forme notre identité gastronomique québécoise. Pourquoi aborder un tel sujet dans une chronique de vin? Il va de soi que la fermeture des restaurants affectera automatiquement le secteur de l’importation privée. Le bassin majoritaire de notre clientèle restera toujours les restaurateurs et les sommeliers qui travaillent avec passion afin d’offrir à leur clientèle une carte des vins diversifiée composée d’artisans vignerons. Afin de supporter les petites agences de vins, je souhaitais vous dresser une liste de quelques agences avec qui j’ai le plaisir de travailler depuis plusieurs années. Toutes les agences nommées ici représentent des producteurs qui pratiquent l’agriculture biologique et vinifient leurs vins de la façon la plus naturelle possible. À vous de les encourager et de soutenir votre économie locale. Merci!

Liste d’agences : Primavin, Le Vin dans les Voiles, Les Vins Dame-Jeanne, Vini-Vins, Agence Boires, Agence Contre Vins et Marées, Vins Nomad, Wino Import, Ward & Associés, Bacchus 76, Les Décuveurs, Glou, Les Vieux Garçons, La QV, Oenopole.

Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments