pub de recyclage
(Photo : Courtoisie)
|

Elle est belle ma vie

Par daniel-calve

Chronique : « La Demois’Aile »

En collaboration avec l’école Augustin Norbert Morin

 

Parfois, il arrive que certaines personnes nous apprennent beaucoup plus de choses sur nous-mêmes que l’on puisse y croire. C’est ce que j’ai constaté à travers le temps avec ma demi-sœur : une belle jeune fille de 9 ans qui vit malheureusement avec une déficience rare, le syndrome de Bardet-Biedl.

Pour faire court, pour elle, la fonction automatique de son cerveau n’existe pas. Elle doit penser à tous ses mouvements et doit réfléchir à tout ce qu’elle veut faire. Il y a aussi beaucoup d’autres complications reliées au syndrome. Ça nous rendrait la vie vraiment difficile quand on y pense et que l’on se met à sa place. Pourtant, chaque matin, elle se lève avec un magnifique sourire prête à affronter la vie. Sam est, pour moi, malgré son jeune âge, un exemple à suivre. Elle montre à tous ceux qui la connaissent que la vie se mord à pleines dents, peu importe notre parcours de vie. Pas un jour ne passe sans qu’elle demande à tout le monde : « Elle est belle ta vie? » Tout ça avec un beau sourire et de l’amour plein les yeux.

Un jour, en attendant le bus, elle a dit « Moi, je l’aime ma vie », c’est ce qui m’a inspirée à écrire ce texte. C’est à partir de ce moment-là que j’ai vraiment compris que, même si chaque jour est un nouveau défi et qu’elle travaille toujours au moins 3 fois plus que moi pour tout ce qu’elle accomplit, elle est de loin la personne la plus heureuse que je connaisse. Cette petite fille m’a fait comprendre que, peu importe le défi qu’on doit surmonter, ce n’est PAS impossible. Je suis moi-même une personne très joyeuse, je ris pour un rien et chaque petite chose que je vis me remplit de bonheur. Un rien peut vraiment faire ma journée. J’ai toujours trop d’énergie et je parle toujours trop fort. Je n’étais pas comme cela avant.

Plusieurs choses m’ont menée où je me situe aujourd’hui, mais je pense que le fait que cette petite personne que j’adore m’a appris le sens de cette citation : « Le bonheur, ce n’est pas attendre que l’orage passe, mais d’apprendre à danser sous la pluie » m’a beaucoup fait cheminer.

Charlotte Mailloux

NOUVELLES SUGGÉRÉES

0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les politiques de confidentialité et conditions de service de Google s'appliquent.

Événements à venir

Aucun événement restant pour Août