Chronique : Questions pour mon comptable

Par Zayd Ben Osmane, étudiant en sciences comptables à l'UQO
Chronique : Questions pour mon comptable
Une initiative de l’UQO en collaboration avec Amyot Gélinas

 

Plusieurs résidents de notre région ont reçu la Prestation canadienne d’urgence (« PCU »), qui a servi de filet de sécurité aux Québécois confrontés à des difficultés économiques. Les sommes reçues sont imposables et devront être ajoutées sur votre déclaration de revenus 2020 à produire bientôt. L’Agence du revenu du Canada émettra aux bénéficiaires un feuillet détaillant l’aide financière qu’ils ont reçue.

L’inquiétante question pour votre comptable aujourd’hui : Dois-je anticiper des impôts à payer? Tout bénéficiaire de la PCU ayant participé au programme pendant 28 semaines aurait reçu 14 000 $ au total. Le montant de l’impôt que vous devrez payer dépendra de votre revenu total pour l’année. Si vous avez bénéficié de la PCU pendant la majeure partie de l’année et que vos revenus étaient faibles, votre dette fiscale ne sera pas importante.

Mais la situation peut se compliquer pour les personnes qui ont été employées avant ou après avoir reçu la PCU. Si vous aviez un bon emploi avant la COVID-19 et que vous avez repris le travail rapidement, vous pourriez être confronté à une facture fiscale plus importante que prévue, par opposition à votre remboursement habituel.

Et cette facture fiscale ne comprend pas uniquement l’impôt sur le revenu, mais également la baisse des mesures socio-fiscales comme la prime au travail à titre et l’allocation canadienne pour enfants.

Pour illustrer l’impact sur vos impôts, prenons le cas d’un adulte sans enfant avec un revenu de 37 500 $. Sans PCU, son revenu disponible après impôt est de 30 285 $. Avec la PCU totalisant 14 000 $, il verra son revenu fiscal augmenter à 51 500 $ et son revenu disponible après impôt va être de 37 593 $. La PCU est donc réduite de 48% dans ce cas.

Prenons un deuxième cas, un couple avec deux enfants et un revenu total de 62 500 $. Sans la PCU, son revenu disponible après impôt est de 49 041$. Avec la PCU totalisant 28 000$ pour le couple, il verra son revenu fiscal augmenter à 90 500 $ et son revenu disponible après impôt va être de 67 493 $. La PCU est donc réduite de 34% dans ce cas avec l’impact fiscal.

Dans l’ensemble, le montant de l’impôt que vous devrez payer dépend largement de votre revenu total et de votre situation pour l’année.

Pour avoir une idée plus claire de votre situation, vous pouvez utiliser le calculateur du revenu disponible du Ministère des Finances du Québec. Dans ce calculateur, vous pourriez entrer l’information spécifique à votre situation et avoir un meilleur estimé.

Pour faire face à cet impôt à payer ou la baisse des prestations et remboursement auquel vous êtes habituée, nous vous recommandons de cotiser à votre REER avant le 1er mars pour réduire votre revenu imposable. Si vous vous retrouvez dans la difficulté de faire face à cette charge vous pouvez contacter l’ARC et Revenu Québec pour des ententes de paie-
ments.

 

Zayd Ben Osmane, étudiant en sciences comptables à l’UQO
Partager cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments