À l’abordage !

À l’abordage propose des forfaits pour toute la famille! PHOTO : Courtoisie
À l’abordage !
Sandra Mathieu
Chroniques

J’ai testé pour vous

Armés d’un aviron chacun et bien installés dans un canot rouge vif, nous avons pour la première fois, en famille, apprivoisé les méandres de la rivière du Nord, de Val-David à Val-Morin, sous le soleil cuisant de cette superbe journée de juillet! Notre joyeux trio − composé du grand Jo au pied marin, de Toscane (six ans), amoureuse de toute activité au grand air, et de moi-même, interpellée par les défis à relever avec mon petit clan − était bien motivé à parcourir les sept kilomètres qui nous séparaient du lac Raymond.

Pendant cette excursion nautique, qui a duré deux heures, on a eu la chance d’apercevoir des dizaines de canards, de magnifiques oiseaux et, «la cerise sur le sundae», un chevreuil qui mangeait tranquillement son lunch dans les herbes hautes à quelques mètres de nous. Par chance, le courant n’était pas trop puissant, il a donc été possible de faire un brin de sur-place pour l’observer un peu plus longtemps.

De petits rapides étaient encore au rendez- vous de temps à autre malgré la saison chaude, grâce à une pluie torrentielle qui s’était abattue quelques jours avant sur les Laurentides. À d’autres endroits, par contre, nous devions sortir de notre embarcation pour ne pas rester coincés sur les rochers à fleur d’eau. Ces petites pauses forcées ont donné lieu à des moments toujours fort rigolos!

Très fiers de nous, nous avons fait une entrée remarquée dans l’embouchure du lac en entonnant Welcome soleil en chœur! Nous avons été accueillis sur une petite plage par un employé tout sourire de l’entreprise À l’abordage, qui a initié ce parcours il y a quelques années. Il a récupéré notre canot, nos avirons et vestes de flottaison et, après une petite saucette bien méritée et un pique-nique savoureux, nous avons enfourché les vélos inclus dans notre forfait pour parcourir les quatre kilomètres qui nous ramenaient au point de départ par le P’tit Train du Nord. Le tout sans bien sûr oublier de faire un arrêt obligé au parc à l’angle de la rue de l’Église et de se laisser tenter par une crème glacée molle trempée au bar laitier!

Je l’avoue, j’y ai pris goût à cette sympathique escapade très accessible pour tous les âges, peu importe la forme physique et le niveau, et grâce à ma carte Ambassadeur de Val-David, si j’emmène un ami de l’extérieur, j’ai le droit de récidiver gratuitement à l’infini! Pas besoin de vous dire que tous mes visiteurs y passent, petits et grands! J’ai même tenté la descente avec ma planche à pagaie…

Un pur plaisir!

Trucs et astuces

Si votre enfant est assez vieux pour pagayer, optez pour un kayak double pour passer plus facilement dans les zones peu profondes.

Des girafes et remorques sont également disponibles si votre progéniture est trop petite pour pédaler (des vélos de 20 po sont proposés aux plus petits).

Pour ceux qui ne sont pas habiles sur deux roues, un service de navette peut vous ramener à bon port.

Une excursion sur la rivière du Diable, à Mont-Tremblant, est également offerte.

Pour tenter l’expérience: alabordage.ca

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sandra Mathieu

Journaliste indépendante   Curieuse, passionnée et hyperactive, j’ai fait de la planète mon terrain de jeu et j’ai choisi les Laurentides comme pied à terre! Je multiplie les voyages, les aventures et les découvertes ici et ailleurs. J’aime ratisser les recoins de notre belle région. Je partage mes rencontres et les réponses à mes innombrables questions en mots et en images pour informer, inspirer et faire réfléchir. Détentrice d'un certificat en journalisme, d'une majeure en communications et d'une licence en management touristique, je cumule plus de 20 ans d'expérience dans les domaines des communications, du tourisme, de la gestion culturelle et de l'événementiel. Je collabore à Accès depuis près de trois ans.

[+] Plus dans Chroniques

  • L’Homme s’ennuie

    La chronique à Mimi Des fois, il me faut un GPS pour suivre l’Homo Sapiens modèle 2018....

  • La clé du bonheur

    Chronique :  La deMOIs’aile / / École A.-N.-Morin Océane Théorêt, secondaire 5 « Sois belle, mais pas trop,...

  • Le cancer de la prostate

    Le mois de novembre est depuis 2004 dédié au cancer de la prostate. Levons le voile sur...

  • Épicerie bio-vrac-local : De belles nouveautés dans mon bocal

    Chronique : « Bouffe ta région »   Si vous êtes soucieux de réduire votre empreinte environnementale et que...

X