Faut que ça sente le mâle!

Faut que ça sente le mâle!
Chroniques

L’odeur de l’amour… au masculin…

La fête des amoureux arrive à grand pas et chaque Valentine voudrait que son valentin sente bon, en plus d’être beau. Un petit tour dans le rayon fragrances hommes d’une parfumerie et je me questionne sur ma masculinité avec mon parfum de grand couturier: la tendance est au macho et au mâle alpha.

Presque toute valentine vous le dira, son homme aime les gadgets, les machines avec une manette, les gros chars et le hockey avec ses chums. Voilà une image bien réductrice de l’homme d’aujourd’hui cependant, certaines grandes marques et compagnies exploitent ce créneau et proposent, parmi la multitude de parfums pour hommes, quelques aberrations moustachues – c’est un avis personnel mais je le partage volontiers- en terme de marketing. C’est sans ordre de considération olfactive que je vous livre mes découvertes: Swiss Army! Qui a envie de sentir le militaire? Déjà un seul, je ne suis pas sûr d’avoir envie de le renifler, alors toute une armée, toute suisse qu’elle fût. Diesel, compagnie de vêtements, comme son nom ne l’indique pas lance «Fuel for life» de bons petits effluves d’huile à moteur ça vous tente? Dans le même ordre d’idée, ai-je envie de humer le Hummer? Team Force par Adidas, marque de matériel sportif et de chaussures; pas persuadé de vouloir inhaler la force de l’équipe ou la chaussure de soccer. NFL nous propose également la trousse de voyage pour sentir le vestiaire. J’ai un doute quant à citer Ferrari dans cette liste: prestige de la marque, senteur de cuir mais tout de même, c’est une bagnole. Que dire de Stetson, l’Ouest, les grands espaces et la douce brise balayant la prairie pour nous apporter l’odeur raffinée du chapeau de cow-boy. Donald «You’re Fired» Trump sort THE Fragrance. Avec son look tue-l’amour, son design capillaire cache-peau du crâne, faut vouloir participer à «the Apprentice» ou capter un peu de cet ego démesuré. Police, marque de lunettes lance Interactive à grands coups de George Clooney, «Hey George, do you really want to smell the cop?» J’ai même vu dans certaines échoppes un Old English Leather (vieux cuir anglais), dont le logo représente une selle de cheval: je vous laisse imaginer ce que vous voulez en terme de commentaire. Je suis sûr que certaines de ces fragrances ont leur charme et produisent leur effet mais juste de me faire demander; «Hé, c’est quoi ton parfum?» Nommer un des précités me mettrait mal à l’aise plutôt que mâle à l’aise. «Hey George, veux-tu vraiment sentir le flic?»

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[+] Plus dans Chroniques

  • L’Homme s’ennuie

    La chronique à Mimi Des fois, il me faut un GPS pour suivre l’Homo Sapiens modèle 2018....

  • La clé du bonheur

    Chronique :  La deMOIs’aile / / École A.-N.-Morin Océane Théorêt, secondaire 5 « Sois belle, mais pas trop,...

  • Le cancer de la prostate

    Le mois de novembre est depuis 2004 dédié au cancer de la prostate. Levons le voile sur...

  • Épicerie bio-vrac-local : De belles nouveautés dans mon bocal

    Chronique : « Bouffe ta région »   Si vous êtes soucieux de réduire votre empreinte environnementale et que...

X