Les jeunes ont-ils leur place à Saint-Sauveur ?

Les jeunes ont-ils leur place à Saint-Sauveur ?
Thomas Gallenne
Chroniques

Bonjour M. Gallenne.

Votre article paru dans le journal du 3 octobre dernier concernant les jeunes de Saint-Sauveur

a vraiment été apprécié. Cependant une précision s’impose à propos de cet article.

 

Dans un des paragraphes vous mentionnez ceci: «Mme Morand avait fait signer une pétition dans son secteur afin que l’administration règle le problème du flânage dans ce passage».

 

Par la présente, je vous informe premièrement que je ne suis pas l’instigatrice de la pétition. Ensuite, cette dernière n’a jamais été complétée, donc n’a jamais été soumise au maire ou au conseil de ville.

Le 17 septembre dernier, la réunion du conseil de ville a eu lieu et fut très houleuse, car plusieurs résidents sont venus exprimer leurs mécontentements. Dès le lendemain matin, les employés de la ville s’affairaient sur le terrain à couper les haies de cèdres, et ce, sans que ladite pétition n’ait été soumise.

 

Lors de votre visite sur le lieu des travaux, je vous ai mentionné que les adolescents et adolescentes de 14 ans et plus n’avaient aucun endroit où ils pouvaient se rencontrer, sauf à la Maison des jeunes qui est probablement fréquentée par de plus jeunes adolescents.

J’aimerais être une adolescente. Alors je demanderais une rencontre avec le maire et son conseil de ville, et je leur ferais part d’une suggestion: pourquoi ne pas utiliser l’ancien garage municipal et le transformer en gymnase où il serait possible de pratiquer plusieurs sports, tels le volley-ball, le basketball, le hockey cosom, voire même une arène de boxe ou de lutte?

Ce sont toutes des activités qui peuvent se pratiquer après les heures de classe, même à l’année longue et ainsi éviter le flânage. Il faut admettre que les jeunes ont leur place partout, c’est le vandalisme, la délinquance et le manque de respect qui ne sont pas désirés.

 

Quant au passage piéton, ce dernier est pratiquement terminé. Il est très bien fait, très bien éclairé, propre et surtout sécuritaire. J’espère que le problème est réglé et que les élus de la ville continueront à servir les résidents avec autant de dévouement, d’ardeur et d’intérêt qu’ils en manifestent pour les touristes.

J’ai aussi fait parvenir un courriel à la Direction générale de la ville qui se lisait comme suit: Une excellente idée d’embaucher des patrouilleurs (service de sécurité privé) quatre soirs semaine, du lundi au jeudi. Cependant, les vendredis et samedis seraient deux soirées à considérer fortement plutôt qu’en début de semaine, surtout en cette période de l’année où la majorité des jeunes ou étudiants sont de retour en classe.

Cliquez pour ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Gallenne

Directeur de l'information

[+] Plus dans Chroniques

  • Réalité entrepreneuriale

    Chronique affaires et économie Jean-Claude Tremblay, MBA Collaboration spéciale jctremblay@cogitas.ca   La semaine passée, nous étions en...

  • Êtes-vous superficiel ?

    La chronique à Mimi Suis-je devenue une matante pas fine qui grince des dents parce que je...

  • Charismatique, ce boomer! Et tellement inspirant…

    De plus en plus d’aînés font mentir les préjugés liés au vieillissement. Est-il possible de vieillir avec...

  • L’Homme s’ennuie

    La chronique à Mimi Des fois, il me faut un GPS pour suivre l’Homo Sapiens modèle 2018....

X